2022-07-04T18:44:53Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/logement-urbanisme/pirmil-les-isles/cale-aubin-2-JL-800.jpg

Actualités Publié le 04 juillet 2022

Pirmil–Les Isles : le jardin-test de la cale Aubin ouvre au public

À cheval sur Nantes et Rezé, le futur quartier Pirmil–Les Isles consacre la nature en ville. Côté Basse-Île, le nouveau jardin-test de la cale Aubin offre un avant-goût du futur parc fluvial. Le site était inauguré samedi 2 juillet.

Habitants et élus étaient réunis samedi 2 juillet pour inaugurer le jardin-test de la cale Aubin. © Jérémie Lusseau pour Nantes Métropole Aménagement.
Habitants et élus étaient réunis samedi 2 juillet pour inaugurer le jardin-test de la cale Aubin. © Jérémie Lusseau pour Nantes Métropole Aménagement.

Au 110, rue de la Basse-Île, l’ancien dépôt Conforama a laissé place à 5000 m²  de nature en pente douce ouvrant la vue sur la Loire. Le jardin de la cale Aubin, du nom de l’ancien chantier naval ouvert sur le site en 1962, constitue le premier segment du parc fluvial. Après l’ouverture du jardin-test sur le site de Transfert en 2021, il permet de tester en conditions réelles les aménagements du futur parc fluvial des Isles qui s’étendra sur 600 mètres jusqu’au pont des Trois-Continents et du jardin fluvial de la Confluence à Pirmil Saint-Jacques.

Un nouveau point de vue sur la Loire

Un quai et une plage enherbée en pente douce invitent les promeneurs à la flânerie. À l’ombre des platanes, une terrasse offre un nouveau panorama sur la Loire. La berge a été remodelée pour ouvrir la vue sur Nantes et le fleuve. « L’abaissement du niveau du sol permet de rendre visibles les crues de la Loire, le parc sera en partie inondé à certaines périodes de l’année », indique Alexandre Dubure, architecte de l’agence de Obras en charge de l’aménagement de la Zac (Zone d’aménagement concerté) Pirmil - Les Isles avec l’agence de paysagistes D’ici là. « Cette question de la perception du paysage de la Loire est très importante, le grand débat métropolitain "Nantes, la Loire et nous" organisé en 2015 a montré le souhait de retrouver ce contact avec le fleuve perdu au fil des aménagements urbains et industriels », rappelle Thomas Quéro, conseiller métropolitain et adjoint à la maire de Nantes délégué à la forme de la ville, l’urbanisme durable et les projets urbains, venu inaugurer le site. 

Une plage enherbée en pente douce ouvre la vue sur la Loire et Nantes. © Jérémie Lusseau pour Nantes Métropole Aménagement.
Une plage enherbée en pente douce ouvre la vue sur la Loire et Nantes. © Jérémie Lusseau pour Nantes Métropole Aménagement.

Cultiver des essences locales

En bord de berge, une forêt de roseaux s’épanouit. « En abaissant le niveau du sol, sans autre intervention, cette roselière va naturellement s’étendre », commente Alexandre Dubure. À droite de la plage enherbée, un jardin de boutures est composé de plants de saules et de peupliers noirs prélevés sur les berges du territoire. « L’idée, c’est de cultiver la richesse génétique locale avec des essences qui pourront s’adapter au réchauffement climatique contrairement à celles présentes en pépinière. » Les arbres seront réintroduits à terme dans le parc fluvial des Isles.
Le pari est réussi pour les premiers promeneurs. « C’est surprenant, on a le souvenir d’une zone industrielle et on trouve cet espace apaisant, saluent Marie-Hélène, Philippe et Betty, habitants du centre-ville de Nantes. Désormais, on fera un stop en allant à Trentemoult. » Même enthousiasme pour Antoine et Anne-Laure, Rezéens : « C’est bien de remettre des arbres en ville. C’est le début, maintenant il faut que ça pousse ! »

La première phase opérationnelle est lancée

De Pirmil Saint-Jacques aux anciennes îles de Rezé, Nantes Métropole et Nantes Métropole Aménagement poursuivent la mise en œuvre d’un projet d’urbanisme durable porteur de solutions inédites en matière de transition sociale et environnementale. La première phase opérationnelle, délimitée par la Loire au nord, la route de Pornic au sud et le boulevard Schoelcher à l’est, a été lancée à l’automne 2021. Près de 1000 logements, des bureaux, des commerces, des équipements publics, des cheminements doux et une desserte en tramway seront construits à l’horizon 2030.