2022-06-30T17:15:21Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/deplacement-stationnement/voiture/Horodateur_800.jpg

Actualités Publié le 30 juin 2022

La carte des futures zones de stationnement à Nantes

En décembre 2021, les élus nantais ont validé en conseil municipal la nouvelle politique de stationnement payant sur voirie. L'extension des zones rouge et jaune se fera à partir de 2023.

Cliquez sur la carte pour la télécharger en PDF
Cliquez sur la carte pour la télécharger en PDF.

Tout comme l’extension des aires piétonnes, de la ZTL (zone à trafic limité) et du passage de la ville en zone 30 km/h, déjà instauré à Nantes et dans certaines communes, le stationnement public doit s’inscrire dans un éventail de mesures alternatives à l’usage de la voiture individuelle. C’est ce qui explique les importantes évolutions votées par les élus en décembre 2021 et appliquées à Nantes à compter de 2023.

En premier lieu, les zones rouge et jaune s’étendent. La zone rouge sera étendue en centre-ville à de nouveaux secteurs comme Viarme, Gigant, la partie ouest de l’Île de Nantes, le secteur du Hangar à Bananes, Gare sud. Elle concernera au total 7 896 places. La zone jaune totalisera 17 378 places. Les nouvelles zones concernées sont pour la plupart en limite des boulevards de ceinture du 19e.

Une tarification solidaire à l’étude

La tarification horaire « visiteurs », qui n’avait pas évolué depuis 2018, est révisée à la hausse. Les durées maximales de stationnement autorisé dans la zone rouge (10h) et jaune (8h) resteront inchangées, tout comme l’amplitude horaire payante actuelle (9h/19h zone rouge, 9h/12h et 14h/19h zone jaune). Les forfaits de post-stationnement (applicables en cas de défaut ou d'insuffisance de paiement) passent à 50€ en zone rouge et 40€ en zone jaune.

Concernant le stationnement « résidents », une étude va être lancée pour mettre en place une tarification solidaire, sous condition de ressources. Une concertation sera aussi engagée avec les représentants des organismes professionnels et sectoriels (artisans, personnel médical/paramédical, aides à domicile...) pour la mise en place de nouveaux dispositifs tarifaires simples et pratiques, qui pourraient aboutir à un forfait à la journée.