2022-03-22T17:41:27Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/Loire/regates-trentemoult/CNSL-675.jpg

Actualités Publié le 22 mars 2022

Les 130es Régates de Trentemoult : pour le plaisir de naviguer sur la Loire

Après deux ans d’absence en raison du Covid, le Centre nautique Sèvre et Loire est impatient de relancer ses régates. Parmi les courses qui seront disputées le 18 septembre, l’une est ouverte aux associations et groupes de volontaires, le challenge Objectif Loire, avec quatre entraînements pour s’initier à la navigation en Loire avant le jour J.

Ce challenge, explique le président du CNSL Yvon Kerhervé, est l’occasion de partager le plaisir de la navigation à des novices. © Rodolphe Delaroque
Ce challenge, explique le président du CNSL Yvon Kerhervé, est l’occasion de partager le plaisir de la navigation à des novices. © Rodolphe Delaroque

La mention la plus ancienne de courses de bateaux organisées sur la Loire remonte à 1847, comme l’atteste un extrait des délibérations du conseil municipal de Rezé de 1877. « C’est en cela que l’on peut dire que, après celles de la Seine, les Régates de Trentemoult sont les deuxièmes plus anciennes de France », témoigne Yvon Kerhervé, président du CNSL, le club qui a repris l’organisation de ces courses sur Loire en 1989. Une autre anecdote historique marque de son sceau les Régates de Trentemoult : l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III, était présente à Nantes en 1861 pour parrainer l’exposition nationale. À cette occasion, des courses avaient été organisées sur la Loire et des médailles avaient été remises par l’Impératrice aux participants.

Un Challenge ouvert aux membres d’un collectif

« Le challenge Objectif Loire existe depuis 2013 , précise Yvon Kerhervé. C’est un challenge amical destiné à offrir aux membres d’un collectif, associations ou organismes, l’occasion de naviguer sur la Loire et, surtout, de prendre du plaisir dans un cadre différent de celui de la structure où ils se retrouvent habituellement ». Le niveau en voile n’a pas d’importance, mais il faut être capable de nager 50 m. Ça ne devrait pas servir, mais c’est tout de même important ! « Les encadrants, dont je fais partie, auront à cœur de partager leurs savoir-faire et le plaisir de la navigation à des novices, dans un format accessible à tous. C’est la définition même de l’éducation populaire ! Nous les initierons au cours de quatre entraînements, deux sur l’Erdre et deux sur la Loire, et une soirée d’échanges pour faire le point sur la pratique et les questionnements », précise le skipper.

Les Seils, des bateaux adaptés à la navigation fluviale

Les équipages en lice pour le challenge Objectif Loire navigueront tous sur un type particulier de bateau : le voile-aviron, aussi appelé « Seil ». Ce bateau ouvert (sans pont), en bois, mesure 5,40 m et se propulse aussi bien à la voile qu’aux avirons en cas de « panne de vent », la fameuse pétole… Inutile de posséder son bateau puisque le CNSL met à disposition le voile-aviron pour chaque équipage. « Six équipages pourront ainsi en profiter et s’affronteront amicalement pour une course en trois manches autour de trois bouées. Ce sera, à n’en pas douter, un moment de rencontres, d’échanges et de convivialité sur la Loire, unique à Nantes ».

Envie de participer ?

Vous avez jusqu’à fin mars, début avril pour constituer un équipage (4 à 5 personnes) et vous inscrire au challenge Objectif Loire par mail à cnsltrentemoult@gmail.com. Il est demandé 12 € par personne pour la participation aux frais d’entrainement et 5 € par personne pour l’assurance le jour du challenge.