En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Le Jardin extraordinaire se dévoile

Une cascade de 25m, un escalier à flanc de falaise, sept belvédères en surplomb d’un site à couper le souffle… Les premiers éléments du Jardin extraordinaire ont été dévoilés à la carrière Miséry de Chantenay.

Description

En septembre 2019, le site de la carrière Miséry de Chantenay verra sa partie ouest entièrement transformée. C’est ici, sur 3,5 ha, que se nichera le Jardin extraordinaire, 101e jardin public de Nantes et véritable écrin de nature pour l’Arbre aux hérons Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, attendu pour 2022. Les premiers éléments en ont été dévoilés le 5 avril 2018 par le maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, avec l’équipe en charge de sa conception.

«Nous voulions un jardin hors du commun», explique Johanna Rolland, qui convoque «le Nantes du surréalisme, le Nantes de Jules Verne» pour décrire ce projet audacieux, qui s’inscrit dans la transformation du secteur Bas-Chantenay. «C’est la première fois qu’un projet urbain débute par la création d’un jardin, et c’est un vrai choix. La nature n’est ni un accessoire, ni un ornement, mais une composante essentielle de notre façon de faire la ville».

Cascade et plantes géantes

D’un coût total de 1,5 M€ HT, le Jardin extraordinaire – dont le nom définitif fera l’objet d’une consultation des habitants – sera totalement ouvert, gratuit, accessible et sécurisé. Plus de 200 espèces végétales y seront plantées et bénéficieront du micro-climat de la carrière, abritée du vent et exposée plein sud.

L’élément le plus spectaculaire ? Une cascade de 25 mètres de haut, qui déferlera entre les lierres. Des plantes d’eau géantes, des bananiers, végétaux à larges feuilles, voire des fougères arborescentes participeront à créer une ambiance où le visiteur expérimentera le «hors norme, le hors d’échelle, comme chez Jules Verne», explique Romaric Perrocheau, du Service des espaces verts de la Ville de Nantes (SEVE).

Dans la partie est sera aménagé le futur mur d’escalade, avec 30 voies réparties en quatre secteurs de difficultés variables, allant de l'initiation aux niveaux plus techniques.

7 belvédères

En surplomb du Jardin va être aménagé un parcours de 7 belvédères : 3 existants et 4 nouveaux dont l’un, conçu par l’artiste Tadashi Kawamata, intégrera le parcours pérenne du Voyage à Nantes. De la rue de l’Hermitage à l’escalier de Lusançay, les belvédères ménageront des points de vue privilégiés sur le site et la Loire. Ce circuit ressuscite une vieille idée : «Étienne Coutan, créateur du square Maurice-Schwob en 1933, l’avait déjà imaginé», rappelle le paysagiste Loïc Maréchal, du cabinet Phytolab, concepteur du Jardin extraordinaire.

C’est d’ailleurs de ce square que les visiteurs pourront rejoindre le bas de la carrière et l’Arbre aux hérons, grâce à un escalier en acier dessiné par François Delarozière, directeur artistique de la Cie La Machine. Il préfigure le futur Arbre aux hérons, qui s’élèvera dans la partie est de la carrière.

Deux conférences

Vous souhaitez tout connaître du projet de Jardin extraordinaire nantais et des jardins extraordinaires à travers le monde ? Deux rendez-vous tout public gratuits sont programmés dans l’Agora de l’expo Complètement Nantes :

  • Vendredi 15 juin à 19h : présentation des projets Jardin extraordinaire et Arbre aux hérons avec Loïc Maréchal (cabinet Phytolab), Fabienne Padovani (adjointe au maire déléguées aux parcs et jardins) et François Delarozière (Cie La Machine).
  • Mardi 19 juin à 20h : conférence «Les jardins suspendus de Nantes à Babylone»avec quatre grands experts mondiaux de jardins aériens.
Mis à jour le 5 avril 2018