En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Comment faire pour...

Réagir en cas d'inondation ?

3 types d'inondation concernent la ville de Nantes

 


Les crues lentes et progressives : 

  • La Loire : La crue de 1910 est le dernier épisode d’inondation majeure de la Loire à Nantes. La conjonction de fortes précipitations sur le bassin versant et de facteurs de « surcote » (marées, vent, pression atmosphérique…) a conduit à l’inondation du centre-ville durant 48 jours. Aujourd’hui, un même débit d’eau devrait néanmoins engendrer des impacts moindres. En effet, depuis, le lit de la Loire s’est creusé et les quais ont été surélevés. Il ne faut néanmoins pas exclure le risque d’inondation importante qui est plausible dans des conditions de très fortes pluies, de grande marée et de tempête.
  • La Sèvre Nantaise : Grâce à la présence d’écluses entre Vertou et la confluence avec la Loire, la Sèvre Nantaise n’est pas à l’origine de crues rapides sur le territoire Nantais. Son niveau reste néanmoins dépendant de la Loire dans laquelle elle se jette. Quelques habitations sont situées dans les zones exposées, mais le niveau du cours d’eau est surveillé de près afin de pouvoir donner l’alerte rapidement.
  • L’Erdre : Le niveau de cette rivière est régulé par l’écluse Saint-Félix. Une inondation reste possible en cas de très forte augmentation du niveau de la Loire. Elle toucherait alors essentiellement les quais et des voies.
  • Le Cens : Depuis la construction d’une digue à Orvault, le risque d’inondation du territoire nantais par le Cens est fortement diminué. Jusqu’à maintenant, la digue a prouvé son efficacité, notamment lors de la crue du Cens en Janvier 2009 (le niveau au pont du Cens a été correctement écrêté).

Les crues d'ampleur limitée :

  • La Chézine : Ce cours d’eau connaît des débordements à l’origine de petites inondations régulières sur le secteur Nantais. Suite à de très fortes précipitations (souvent orageuses), les zones du bassin versant – très urbanisées – subissent une montée des eaux rapide (de près d’1m40 en 30min !)
  • Le Gesvres : Ses crues sont relativement rapides mais de faible ampleur et de courte durée (de 24 à 48h). Cependant, elles peuvent entraîner l’inondation d’un tronçon du périphérique nantais (au niveau du boulevard Fleming) engendrant donc d’importantes difficultés de circulation.

Le ruissellement pluvial urbain : ce type d’inondation se produit lors d’épisodes de fortes pluies orageuses et est dû à une capacité d’infiltration des sols limitée. Soit les sols n’absorbent pas les eaux assez rapidement car l’intensité des pluies est trop importante, soit les sols sont complètement saturés d’eau et les précipitations s’accumulent donc en surface.

 

Prévention

La carte de vigilance météo de Météo-France (consultable ici) et la carte vigicrues du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et des Transports (consultable ici) ont été mises en place pour informer les Français et les pouvoirs publics des niveaux de vigilance pour des crues sur chaque département. Pour la commune de Nantes, ces informations concernent uniquement la Loire et la Sèvre Nantaise. Il existe 4 niveaux de vigilance :

 

Niveau 1 (Vert) Niveau 2 (Jaune) Niveau 3 (Orange) Niveau 4 (Rouge)
"Pas de vigilance particulière requise" "Risque de crue ou de montée rapide des eaux n'entraînant pas de dommages significatifs, mais nécessitant une vigilance particulière dans le cas d'activités
saisonnières et/ou exposées"
"Risque de crue génératrice de débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes" "Risque de crue majeure. Menace directe et généralisée de la sécurité des
personnes et des biens"

L’Erdre, le Cens, la Chézine et le Gesvres, eux, sont surveillés en permanence par des capteurs de niveaux et pluviométriques.

 

Consignes de sécurité

AVANT :

consigne_mettez_vous_a_labri.jpg

consigne_fermez_tout.jpg

consigne_coupez_electricite_et_gaz.jpg

 

 

 

 

 

  • Mettez-vous à l'abri, sauf si les autorités et/ou les médias vous prescrivent une évacuation.
  • Fermez les portes, fenêtres et aérations à hauteur d'eau.
  • Couper l'éléctricité et le gaz.
  • Déplacez les voitures stationnées sur les berges ou en zone susceptible d’être inondée.
  • Montez ou surélevez les meubles, les produits toxiques et vos objets de valeur.
  • Prévoyez une lampe de poche, une radio, des couvertures, une trousse médicale de premiers soins, faites une réserve d'eau potable (1 à 2 bouteilles par personne) et de nourriture énergétique (céréales, fruits secs), vos médicaments quotidiens, un téléphone portable en cas d’urgence et munissez-vous de vos papiers administratifs importants (carte d’identité, passeport, permis de conduire, carnet de santé, livret de famille, papiers d’assurance…)
  • Montez dans les étages sans utiliser l’ascenseur.

PENDANT :

consigne_ecoutez_la_radio.jpg

 

 

 

 

 

  • Écoutez la radio.

 

Autres liens