En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Le projet urbain du Centre-ville

Le passage Pommeraye restauré

Après deux ans de restauration, ce fleuron du patrimoine nantais a retrouvé tout son éclat. La construction du Nouveau Passage rue Santeuil, quant à elle, se poursuit.

Le Passage Pommeraye restauré

Deux ans, mois pour mois, après le démarrage des travaux de restauration, chacun peut découvrir le « nouveau » visage du Passage Pommeraye.
 « C’est la première véritable restauration depuis la création du Passage en 1843 », explique Elisabeth Pérot, architecte de la direction du patrimoine et de l’archéologie de la Ville de Nantes (DPARC). Ferronneries, miroirs, sculptures, etc. Tous les décors ont bénéficié d’une cure de jouvence, y compris les éléments invisibles au public. Pour découvrir ce qui a changé, il faut prendre le temps de flâner et lever le nez. La magie de la restauration se niche parfois dans des détails, comme ces consoles d’éclairage art déco qui avaient disparu ou ces angelots masqués sous les couches de peinture et que les artisans d’art ont fait renaître.

La restauration de Pommeraye, haut lieu du patrimoine nantais, a exigé l’intervention de métiers d’art hautement qualifiés. « Le Passage avait subi par le passé, lorsqu’il n’était pas encore classé monument historique, des restaurations parfois destructives », raconte Yves Steff, l’architecte nantais en charge de cette restauration, lui-même né au cœur du Passage Pommeraye.  Coût de ces travaux : 5,7 millions d’euros, partagés entre la Ville de Nantes (1,25 M€), l’Etat (1,1 M€), Pommerim le promoteur du projet commercial voisin (1,5 M€), le reste étant réparti entre les copropriétaires du Passage.
 
 

Création d’une nouvelle galerie commerçante

En même temps que s’est effectuée l’opération de restauration du Passage Pommeraye, une nouvelle galerie commerçante est créée : PAssage Coeur de Nantes. Ces travaux concomitants à la restauration durent 24 mois et sont également placés sous le contrôle des bâtiments de France et de la direction du patrimoine de la Ville. 
 
Attenante au Passage Pommeraye, elle débouche au niveau intermédiaire du Passage, à l’endroit de l’ancienne galerie d’art Moyon-Avenard. Le projet s’étend sur trois niveaux à la place du journal Presse-Océan.
 
Cette nouvelle galerie, à l’architecture sobre et résolument contemporaine, accueille de nouvelles enseignes prestigieuses. Parfaitement intégrée à l’esprit du Passage, elle reproduira les fameuses vitrines en bois et les matériaux seront identiques à ceux d’origine. Cette greffe sur un monument historique apportera un nouveau dynamisme commercial à l’édifice et à tout le centre-ville de Nantes.
 
Le réaménagement de la rue Santeuil parachèvera ce projet d’ensemble.  La nouvelle galerie donnera naissance à 3500 mª de commerces et une vingtaine de logements, dont cinq lofts et deux maisons de ville sur le toit. Des logements seront aussi créés dans l’ancienne résidence étudiante du CROUS.
 
Les travaux de la rue Santeuil débutent en novembre 2015 pour s’achever au premier semestre 2016. Le nouveau passage, quant à lui, ouvrira en mars 2016.
 
 
Bon à savoir
  • Les nouvelles surfaces commerciales accueilleront des enseignes nationales et internationales prestigieuses.
  • La nouvelle galerie sera résolument contemporaine tout en respectant l’identité du lieu.
  • L’entrée du nouveau passage, à la hauteur de l’ex-galerie Moyon-Avenard.
  • L’entrée extérieure, rue Santeuil.
  • Une quinzaine de boutiques est prévue, avec la création de 70 emplois.
     
Pour en savoir plus sur ce projet de restauration, consulter le site Internet du passage Pommeraye. Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre