En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

D’hier à aujourd’hui : le quartier Breil-Barberie

Longtemps associé à l'entrée nord de la ville, le quartier Breil-Barberie s’est développé dans le sillage de l’ouverture du boulevard de ceinture.

 

Un territoire partagé entre Cens et Chézine

Niché entre la vallée du Cens et celle de la Chézine le quartier abritait de nombreux domaines : Carcouët, Le Breil, La Close, Barberie et la Gaudinière, transformé en parc public depuis. A la fin du 19e siècle, la vente de la vaste propriété de la famille Lelasseur ouvre la voie à l’urbanisation progressive du quartier.

 

Un nouveau quartier de l’Entre-deux-guerres

Les espaces ruraux, qui caractérisaient cette partie de Nantes, laissent place à des contructions de routes et de lotissements. Ils donnent naissance à de nouveaux quartiers au cours de l’Entre-deux-guerres. Le groupe scolaire de Longchamp sort alors de terre sur l’emplacement de l’ancien vélodrome de Nantes et l’église Sainte-Thérèse ouvre ses portes en 1958. L'évolution urbaine du quartier s'achève avec la construction de la cité du Breil au début des années 60.

 

Un quartier commercial

Essentiellement résidentiel, le quartier est néanmoins animé par deux axes commerciaux importants : le boulevard Robert Schuman et surtout la route de Vannes, desservie par le tramway depuis 2000. Cette nouvelle ligne a été le fer de lance de l’opération de rénovation urbaine importante qu’a connu le quartier du Breil-Malville.

 

"Sans mémoire, pas d'avenir"

Afin d’accompagner les futures transformations de ce quartier HLM des années 50, une étude ethnologique réalisée en 1999 par le bureau d’étude Aurès Miroir avait été présentée aux habitants sous la forme d’une exposition évoquant le passé et le devenir du quartier.
Sur l’impulsion de l’équipe de quartier et accompagné par les archives municipales, un groupe de cinq habitants a entrepris de poursuivre les investigations autour de l’histoire et de la mémoire du quartier. Tout le travail de recherches documentaires et la collecte de témoignages entreprises par le groupe de 2000 à 2004 est visible à travers la publication de 5 livrets de 20 pages (1000 exemplaires à chaque tirage) distribués gratuitement dans le quartier.

Découvrez ce document en une version compilée, intitulée Sans mémoire, pas d'avenir. (format .pdf 2,65 Mo) (lancer le téléchargement du fichier)

 

Breil-Barberie en images