En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Dossier] Tout savoir sur la gare de Nantes

Histoire : d’une gare à l’autre

La nouvelle gare de Nantes, signée Rudy Ricciotti, ouvrira fin 2019. Bref aperçu historique des gares qui l’ont précédée.

train vapeur

La première gare de Nantes ouvre en novembre 1853, deux ans après l’arrivée, en août 1851, du premier train de voyageurs en provenance de Paris. Elle est implantée à hauteur de l’actuelle rue Stanislas-Baudry, et porte alors le nom de « gare de Nantes-Prairie de Mauves ».

C’est une grande halle couverte, en pierre de taille, longue d’une soixantaine de mètres, terminus de la ligne exploitée par la compagnie des chemins de fer Paris-Orléans. Sa façade occidentale, fermée à l’origine, est bientôt ouverte, pour permettre aux trains de poursuivre leurs voyages, en longeant la Loire, jusqu’à la gare de Chantenay inaugurée en 1857, puis jusqu’à Saint-Nazaire.
En 1887, elle est rebaptisée « gare de Nantes-Orléans ».

La gare sous les bombes

Les bombardements alliés de septembre 1944 la détruisent en grande partie. La halle est définitivement démolie cinq ans plus tard. Il faut attendre 1965 pour que commencent les travaux de construction de la nouvelle gare conçue par les architectes Henri Madelain et Pierre Lefol. Elle est livrée trois ans plus tard. En 1969, son parvis est une « cour » (photos) qu’un flot de voitures embouteille à l’heure de débaucher.

© Archives de Nantes.

En mai 1972, la référence à la compagnie Paris-Orléans disparaît de son nom. Elle n’est plus désormais que la « gare de Nantes ».

Deux gares en une

Entre 1988 et1989, pour l’arrivée du TGV, elle s’agrandit d’un accès sud dessiné par l’architecte Jean-Marie Duthilleul, auteur également des gares Lille-Europe et de Shanghai. Le hall de la gare nord est rénové, s’habillant notamment de grandes baies vitrées, à l’occasion de la coupe du monde de football de 1998.