En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Voyage à Nantes : deux œuvres de Ramette pérennisées

Le Voyage à Nantes art dans la Ville lvan van  éloge du pas de côté de Philippe Ramette place du Bouffay

« Éloge du Pas de Côté » et « Éloge de la Transgression » font écho au côté décalé de la ville.

Philippe Ramette prend (contre-)pied à Nantes. Johanna Rolland, maire de Nantes, a annoncé la pérennisation de deux œuvres de l’artiste exposées lors de l’édition 2018 du Voyage à Nantes : « Éloge du Pas de Côté » et « Éloge de la Transgression », installées respectivement place du Bouffay et cours Cambronne. Les modalités d’installation pérenne de ces deux sculptures en bronze sont en cours de discussion avec la DRAC et l’architecte des Bâtiments de France.

« Ces deux éloges symbolisent véritablement la rencontre entre une œuvre, un lieu, Nantes et ses habitants », justifie l’élue, qui souligne : « L’Éloge du Pas de Côté est devenue en quelques semaines un repère, pour les Nantaises et les Nantais, mais aussi pour les visiteurs, comme si elle avait toujours été là. » Quant à l’Éloge de la Transgression, « c’est une œuvre qui s’inscrit remarquablement dans le cours Cambronne, véritable symbole du patrimoine Nantais, dont à la fois elle bouscule et met en valeur l’ordonnancement. »

Avec ces deux nouvelles œuvres, Nantes réaffirme son ambition d’être une ville où l’art et la culture sont partout, accessibles, une ville encore plus originale et décalée. Les œuvres de Philippe Ramette, expérimentent et proposent des points de vue décalés sur le monde. « Le Pas de Côté » parle en effet de Nantes, de cette capacité de la ville à être un peu décalée, tout en restant fermement sur ses jambes. « L’Éloge de la Transgression » montre quant à elle un personnage, qui comme Nantes, n’est jamais tout à fait là où on l’attend.

Mis à jour le 10 octobre 2018