En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Hip OPsession, déferlante hip-hop sur Nantes

Du 1er au 18 mars, le festival Hip OPsession prend possession de la ville avec plus de 50 événements à la gloire de la culture hip-hop.

Hip OPsession est l’un des principaux festivals européens entièrement dédié à la culture hip-hop. Dès ce jeudi et jusqu’au 18 mars, il fait de Nantes une place incontournable de ce mouvement culturel avec des concerts, spectacles de danse, battles, expositions, conférences, projections… « Il y a beaucoup de courants différents dans le hip-hop, c’est pluridisciplinaire et pluri-esthétique ! On essaye de témoigner de cet éclectisme et de n’oublier personne, car chaque esthétique, chaque courant, répond à une attente du public.» Explique Pierrick Vially, programmateur du festival. Une pluralité de style que l’on retrouvera dans la vingtaine de lieux investis par le festival et qui devrait ravir un public toujours plus nombreux.

Francophonie et nouvelle scène

Le regain d’intérêt du public combiné à l’évolution du mouvement hip-hop amène du renouveau dans les artistes, mais aussi dans les styles. Hip OPsession se fait le miroir de cette évolution en programmant des représentants de la jeune génération, « c’est un choix de la programmation d’avoir moins d’anciens pour plus de nouveaux, mais aussi moins d’Américains pour plus de francophones, car il y a un vrai intérêt pour la langue française », précise Pierrick Vially. Cette année, la scène belge est à l’honneur avec un de ses plus talentueux représentants, le bruxellois Roméo Elvis, fer de lance du rap francophone. La programmation fait aussi la part belle aux artistes locaux comme 20 Syl (moitié du groupe AllttA ) et Routs’s Wayne, un jeune rappeur repéré grâce au tremplin « buzz booster » et qui se produira à Stereolux.

Artistes et acteurs locaux

Cette volonté de mettre en lumière la scène locale se matérialise cette année par une collaboration accrue entre le festival et les acteurs du hip-hop à Nantes. Ce sera le cas au QG du festival à POL’n où plus de la moitié de la programmation sera faite par des associations locales « Cette collaboration permet d’avoir une image à travers le festival et de bénéficier de sa notoriété. Cela nous aide à mettre en avant des artistes locaux, c’est une très belle opportunité.» explique Sarah Sarah Joseph-Jacques, présidente de l'association Le Rencard, qui accompagne des artistes hip-hop. Le festival promeut aussi les artistes nantais en les programmant sur des premières parties ou lors de la soirée d’ouverture. Les compagnies de danses et les artistes graffeurs de la ville sont aussi mis en valeur, l’affiche et l’exposition du festival sont d’ailleurs réalisées par l’un d’entre eux, le graffeur nantais Wide.

 

En pratique :

Du 1er au 18 mars dans 21 lieux de la ville.