En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Ligne 1 du tramway : nouvelles stations, nouveau design, nouveaux noms

Les travaux de rénovation de l’été 2018 se sont accompagnés du remplacement de deux stations, renommées « Duchesse Anne Château » et « Gare nord-Jardin des plantes ».

Savez-vous ce qu’est le biomimétisme ? C’est le fait de s’inspirer des formes de la nature pour des réalisations humaines. Après la structure arborescente de la nouvelle gare SNCF, ce sont deux stations de tramway de la ligne 1 qui s’inscrivent dans ce concept et font écho au retour de la nature en ville souhaité par Nantes Métropole.

La station « Gare SNCF », devenue « Gare Nord – Jardin des plantes », illustre ainsi la volonté de faire du parvis rénové un espace d’échanges multimodal où le Jardin des plantes « sort » de ses murs. Dessinée par l’agence nantaise Forma 6, elle se compose d’une série de 8 feuilles-auvents qui se dessinent comme des tiges surmontées de feuilles de lotus nervurées. La surface des feuilles couvre une surface d’environ 200 m² répartie de chaque côté des quais (contre 40 m² aujourd’hui). Les auvents centraux regroupent les distributeurs automatiques de titres et les dispositifs d’information des voyageurs.

La nouvelle station « Duchesse Anne Château » a pour sa part été imaginée par l’agence nantaise AUP comme « un élément de paysage de cette promenade végétale », qui répond en particulier aux pins présents à proximité. La toiture de verre coloré, de forme souple, repose sur une résille portée par des colonnes inox et réfléchissant l’environnement. La surface couverte passe de 18 m² répartie de chaque côté des quais à 57 m². Distributeurs de titres et afficheurs dynamiques complètent le dispositif à destination des voyageurs.

« Ces aménagements vont considérablement transformer le paysage dans cette partie de la ville », s’est réjouie Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, lors d’une visite du chantier vendredi 24 août. Fin septembre, la plate-forme de tramway sera également végétalisée, avec la plantation (de nuit) de 1700 m² de gazon. Le parking silo de la Gare Nord va lui aussi se mettre au vert. Une fois ravalée, sa façade sera recouverte de treilles métalliques où viendront grimper les plantes.

Réouverture le 3 septembre

Ces nouveautés s’inscrivent dans l’enveloppe globale des travaux de rénovation de cette portion de la ligne 1 et l’aménagement des espaces publics de la nouvelle gare de Nantes. D’un montant de 15,1 M€ TTC, l’opération est financée par Nantes Métropole avec la participation de l’État.

Sur 900 mètres, la plateforme du tramway a été entièrement rénovée : nouveaux rails, création de deux aiguillages pour faciliter la circulation des rames lors de manifestations ou de travaux, nouvelles traversées piétonnes, carrefours sécurisés… Démarré le 25 juin, le chantier s’achèvera comme prévu le 2 septembre, pour une réouverture aux voyageurs lundi 3 septembre. « Un défi », reconnaît Damien Bergeron, en charge des travaux à la Semitan. « C’est la première fois que l’on reconstruit à neuf, et en si peu de temps, une telle longueur de voie ». Pendant dix semaines, le chantier a mobilisé 40 entreprises et plus d’une centaine d’ouvriers.

90 chantiers, 36,8 millions d’euros

rue des olivettes734.jpg

Entretien de la voirie et des ponts, réseaux de transports ou de chaleur… Au total, plus de 90 chantiers ont été réalisés cet été dans la métropole. Des chantiers d’envergure comme celui de la gare, mais aussi des petits chantiers plus classiques. Dans le quartier Madeleine Champ de Mars par exemple, la rue des Olivettes s’est offert un sérieux lifting : chaussée, trottoirs, marquages au sol pour sécuriser les circulations cyclables ou l’entrée de l’école… La rue a été entièrement refaite, de façade à façade. « Ce travaux qui peuvent paraître anodins sont essentiels pour la qualité de vie des habitants », souligne le maire de Nantes. « Cela représente également un enjeu important pour l’économie locale et l’activité du BTP ». La Métropole y a consacré cet été pas moins de 36,8 millions d’euros.

 

Mis à jour le 24 août 2018