En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Projet «Petite Hollande / Bords de Loire» : l’agence TER lauréate

Photo aerienne du Quai de la Fosse a Nantes

Un an après la présentation des « 30 engagements » du Débat Loire, le lauréat du concours international pour le projet «Bords de Loire - place de la Petite-Hollande», est désigné.

Après neuf mois de dialogue compétitif entre les équipes en lice, la Commission d’appel d’offre de Nantes Métropole a désigné ce vendredi 22 décembre l’agence TER lauréate de la consultation « Petite-Hollande – Bords de Loire », qui dessine un trait d’union long de 4 km en bord de fleuve, entre la gare et le futur Arbre aux hérons, et concerne des sites majeurs pour Nantes et sa métropole : le canal Saint-Félix, le site actuel de l’Hôtel-Dieu, la place de la Petite-Hollande et le quai de la Fosse.
Elle a suivi l’avis de la commission consultative, composée d’experts et d’élus métropolitains de la majorité et de la minorité. Cette commission s’est réunie le 12 décembre dernier pour la troisième et dernière audition des 4 équipes en lice. Deux membres de l’atelier citoyen mis en place spécifiquement pour participer à toute la procédure de sélection du lauréat y ont participé.

Atelier citoyen
Après l’Ile de Nantes, c’est la deuxième fois que Nantes Métropole installe un atelier citoyen pour suivre toute la procédure de sélection. Ainsi, 25 Nantaises et Nantais ont participé à toutes les étapes du dialogue compétitif, auditionné les équipes et formulé un avis citoyen présenté aux élus et experts, analysant de leur point de vue les points positifs et négatifs de chacune des offres.
L’agence TER dirigée par le paysagiste Henri Bava compte une cinquantaine de collaborateurs et fait partie des agences de paysages et d’urbanisme les plus réputées. Finaliste ou lauréat de nombreux prix, notamment le prix du paysage 2008, TER s’est notamment distinguée pour le jardin Floor Works à Genève, la place du château de Karlsruhe (Allemagne), le parc des Docks à Saint-Ouen ou les berges Est du Pudong à Shanghai.

Selon Johanna Rolland, «après le choix de Jacqueline Osty sur l’Ile de Nantes, ou celui de Phytolab sur Gare Nord, le choix de TER sur Petite Hollande-Bords de Loire renforce l’inflexion que j’ai donnée aux projets urbains nantais, en faveur du paysage et de la nature en ville. Le projet des bords de Loire et de la Petite-Hollande est un projet fondamental pour l’avenir de Nantes.»

Un accord-cadre début 2018 d’une durée de 8 ans
TER est associé aux architectes de 51N4E (Bruxelles), aux urbanistes d’Une Fabrique de la ville et de List (Paris), au spécialiste des déplacements Mobilis (Nantes), au bureau d’étude technique Tugec (La Chapelle-sur-Erdre), à l’atelier Coup d’éclat pour l’éclairage (Paris) et au collectif Fil pour l’expression citoyenne (Nantes).

L’accord-cadre sera notifié début 2018 pour une durée de huit ans et portera sur l’élaboration d’un plan guide des bords de Loire, le projet d’aménagement de la place de la Petite-Hollande, les études paysagères et urbaines, et la conception des espaces publics, l’accompagnement des opérations immobilières. Ces études seront menées dans le cadre d’un dispositif de concertation citoyenne spécifique, avec notamment un atelier citoyen dédié au projet Petite-Hollande.

Une conférence de presse de présentation de l’équipe TER et ses premières esquisses sera organisée à la fin du mois de janvier 2018.

Mis à jour le 22 décembre 2017