En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Bas-Chantenay : le nouveau visage du quartier dévoilé

Photo aerienne de Chantenay

Les orientations d’aménagement du quartier, promis à une profonde transformation, ont été présentées aux habitants lors d’une réunion publique lundi 22 janvier.

Devant une salle de l’Égalité remplie, Alain Robert, adjoint au maire en charge de l’urbanisme, a d’abord rappelé le caractère « atypique » de ce projet qui s’inscrit dans un quartier avec une identité forte. Le renouveau du Bas-Chantenay fait partie des trois grands projets urbains qui redessineront la métropole nantaise autour de la Loire à l’horizon 2030 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre. Après avoir également souligné la richesse de ce territoire au relief particulier, l’urbaniste Bernard Reichen a levé le voile sur les mutations qui attendent les cinq lieux constitutifs du quartier.  

La Carrière Miséry

C’est sans doute le volet le plus emblématique du renouveau du Bas-Chantenay. L’Arbre aux Hérons s’enracinera dans la carrière en 2022 et les Nantais pourront profiter de la partie ouest du jardin extraordinaire dès l’automne 2019. Loïc Mareschal, paysagiste et gérant de l’agence nantaise Phytolab, a dévoilé les contours des futurs aménagements en soulignant l’importance de connecter ce site aux autres espaces verts. Un escalier sera, par exemple, installé le long de la falaise pour relier le jardin extraordinaire au square Maurice-Schwob. L’aménagement d’une promenade des belvédères est également prévu pour mi-2019.

Quel avenir pour Cap 44 ? Considéré par beaucoup comme peu esthétique, l’avenir de cet immeuble fait débat. Démolir, conserver ou transformer ? Ces trois options sont à l’étude. Pour permettre aux habitants de s’exprimer et aux élus de trancher, une commission citoyenne sera mise en place dans les prochaines semaines. D’ici l'été, elle effectuera un travail de diagnostic, de visites sur site et d’écoute des différents avis. Son rapport, basé sur les contributions diverses (contributions numériques, cahiers d’acteurs, conférences et tables rondes), est attendu en juin. Il reviendra ensuite aux élus de se prononcer sur l’avenir du bâtiment.

Le Bois-Hardy

La construction de 400 logements a été annoncée sur ce territoire en pente. La richesse des jardins sera préservée et même « amplifiée » avec également la création d’un lieu de vie dans la partie centrale et d’activités sur le boulevard du Maréchal-Juin. Là aussi, les habitants sont consultés grâce à une démarche de concertation engagée fin 2017. Trois ateliers sont organisés en ce début d’année pour remettre ensuite un carnet de recommandations aux aménageurs.

L’Usine électrique

L’accent est mis sur le développement de l'emploi ! En plus des industries déjà présentes sur le site (SECODI, Leroux et Lotz, Gil Turpeau et Fonderies Atlantique Industrie), l’ancienne chaufferie de l’Usine électrique, rachetée par Nantes Métropole, devrait accueillir prochainement des entreprises spécialisées dans la production et l’innovation mais également des activités tertiaires. Sur cette cale, la volonté est aussi d’implanter à terme un pôle d’activités maritimes, fluviales et nautiques.

Roche-Maurice

Pour mieux relier à la ville cet ancien village de pêcheurs, Nantes Métropole vient de lancer l’aménagement d’une piste cyclable de 2 kilomètres qui s’intégrera dans le parcours de La Loire à Vélo. Elle devrait être achevée en juin prochain pour la fête du Vélo Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.

La cale Dubigeon

Comme l’a annoncé Johanna Rolland, maire de Nantes, en début d’année, une nouvelle navette fluviale sera lancée d’ici 2020 pour assurer la liaison entre l’île de Nantes et le Bas-Chantenay. L’autre actualité de la cale Dubigeon concerne l’implantation d’une brasserie. Les Nantais devraient pouvoir venir y boire un verre dès l’été 2019. Doté d’une partie production, l’établissement rappellera ainsi l’activité des anciennes brasseries de la Meuse !

En savoir plus

Mis à jour le 24 janvier 2018