En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Saison 2 de « Ma rue est un jardin » : plus que quelques jours pour déposer vos projets

projet Ma rue est un jardin.
 avec une partie des habitants de la rue abbé boutet devant l'atelier Alise, au 15 rue de l'abbé boutet.

Après le succès de la saison 1, l’appel à projet « Ma rue est un jardin » a été relancé le 4 mai. Si vous avez des idées pour végétaliser votre pied de façade ou transformer toute votre rue, seul ou en collectif d’habitants, ne tardez pas ! Les projets doivent être déposés avant le 1er juillet.

Envie d’embellir votre rue ? De végétaliser votre pied de façade ? De jardiner à plusieurs ? Participez au deuxième appel à projet « Ma rue est un jardin » avant le 1er juillet. Devant le succès de la première édition, la Ville de Nantes réitère et pour candidater, les habitants ont deux possibilités. En individuel pour planter fleurs, buissons, tomates… et entretenir devant chez soi. Ou en collectif pour proposer un projet d’embellissement, de jardin collectif ou autre. Tous les dossiers sont étudiés, des plus simples aux plus farfelus !

Le collectif de la rue de Touraine, lors de la première édition en 2017, avait été ambitieux. Leur objectif ? Végétaliser et apaiser leur rue hébergeant 25 foyers. Plantation d’arbres, de massifs, sur la rue et en pied de façade, stationnement en pavé pour que la végétation pousse entre les pavés, ancrage à vélo sur les façades, réflexion sur la mutualisation des poubelles… « Nous aurions pu être encore plus ambitieux mais nous voulions que le projet se fasse à l’unanimité des voisins », explique Benoît, un habitant. « L’adhésion de tous est importante. »

Maruejardinthom18734.jpg

Accompagnement par le Service des espaces verts

200 dossiers avaient été soumis en 2017 et près de 50 mis en œuvre : 16 projets collectifs sont réalisés ou en cours de réalisation et 32 pieds de murs individuels ont été plantés. Chaque projet est suivi et accompagné par les équipes du Service des espaces verts (Seve) de la Ville. « Nous avons fait beaucoup de réunions avec eux et avec le service voirie », précise Julien Mingui, habitant de la rue de l’Abbé-Boutet avec un projet collectif en 2017. « Ils se sont mis à notre écoute, nous ont conseillés et ont accepté quasiment toutes nos demandes. »

Résultat, des poiriers, des groseilliers, des vivaces fleurissent sur 150 mètres dans cette impasse de l’île de Nantes. Les habitants ont signé une charte où ils s’engagent à entretenir les parterres et l’atelier d’insertion Alisé, voisin, s’est associé au projet. « Nous sommes une dizaine de personnes investies dès le début mais nos plantations attirent d’autres habitants », se réjouit Julien Mingui. « C’est un vrai vecteur de rencontres intergénérationnelles », confirme Cécile Dumont, responsable de l’Atelier Alisé. « Nous voulons maintenant aller plus loin, en transformant vraiment la rue en jardin dans le cadre du réaménagement du quartier des faubourgs. »

« Ma rue est un jardin, c’est bien plus que de planter quelques végétaux », observe Thomas Quéro, adjoint au maire en charge du développement de la nature en ville, engagement fort de la municipalité. « Ces projets participatifs, impliquant les habitants dans le fleurissement de l’espace public, apportent un mieux vivre entre voisins et un vrai plus pour la qualité de vie ».

Pour plus de vert et de convivialité dans la ville, laissez-vous tenter par l’aventure et constituez un dossier, à télécharger sur www.nantesco.fr/marueestunjardin# Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre ou disponible à l’Hôtel de Ville et dans les mairies annexes.

Les résultats seront annoncés en octobre 2018 pour une réalisation à partir de l’hiver avec l’aide des services de la Ville.

Mis à jour le 12 juin 2018