En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Comment faire pour...

Connaitre les risques majeurs ?

Qu'est ce que le risque majeur ?

C’est la possibilité qu’un événement d’origine naturelle (inondation, tempête, séisme…) ou dû à l’activité de l’homme (accident industriel, transport de matière dangereuse…) mette en danger des vies humaines et détériore des biens et/ou l’environnement.

Il est caractérisé par sa très faible probabilité et sa très forte gravité.

Ainsi les risques majeurs se différencient des autres types de risques plutôt qualifiés de "risques de la vie courante" (accidents de la route, risques domestiques, pollutions chroniques). La probabilité d’apparition des risques de la vie courante est en effet bien supérieure à celle de la survenue d’un accident majeur et l’ampleur de l’événement et des moyens mobilisés pour y faire face sont moins importants.

 

Exemple de catastrophes majeures

Catastrophes naturelles :

  • 26, 27 et 28 décembre 1999 : violente tempête traversant la France et une partie de l’Europe (92 morts et plus de 15 milliards d'euros de dommages).
  • 26 décembre 2004 : tsunami en Asie (195 000 morts, 44 000 disparus, 15 500 blessés et un million de personnes déplacées).
  • 12 janvier 2010 : séisme à Haïti (plus de 230 000 morts et plus d’un million de sans-abris).
  • 27 et 28 février 2010 : tempête Xynthia touchant la côte atlantique française (53 morts et plus d’1.2 milliards d’euros nécessaires à la remise en état des zones impactées).
  • 11 mars 2011 : violent séisme au Japon (Sendai) suivi d’un tsunami (environ 23 000 morts et disparus recensés en Juin 2011).

Catastrophes technologiques :

  • 23 décembre 1984 : fuite d'un gaz toxique à Bhopal (Inde) (environ 2 500 morts et 250 000 blessés).
  • 26 avril 1986 : explosion puis incendie à Tchernobyl (Ukraine) dans l'un des réacteurs électronucléaire (32morts à court terme, 135 000 personnes évacuées).
  • 21 septembre 2001 : explosion de l'usine AZF à Toulouse (30 morts et plus de 2000 blessés).
  • 11 mars 2011 : mise en défaut du système de refroidissement des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima suite au tsunami généré par le séisme. Dans les jours qui ont suivi plusieurs cœurs de réacteurs sont entrés en fusion.

 

Risques majeurs à Nantes

4 risques majeurs menacent le territoire Nantais :

  • La tempête,
  • L’inondation,
  • Le risque industriel,
  • Le transport des matières dangereuses.

Pour parer au mieux à ces risques, la ville de Nantes mène différentes actions de prévention, de surveillance (suivi des vigilances météo et crues), d’information et de protection.

 

Le Plan Communal de Sauvegarde (P.C.S.)

Le Plan Communal de Sauvegarde a été instauré par la loi du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile.

Toute commune soumise à un Plan de Prévention des Risques ou un Plan Particulier d'Intervention doit disposer d'un Plan Communal de Sauvegarde. Ainsi, Nantes étant concernée par deux Plans de Prévention des Risques d'Inondation (Loire et Sèvre Nantaise), la ville est dotée d'un tel plan depuis le 22 octobre 2007. Vous pouvez le consulter à l’accueil de la Mairie Centrale de Nantes au 23, rue de Strasbourg.

Le Plan Communal de Sauvegarde permet d’engager une réponse rapide et adaptée en cas d’événement majeur (par exemple, la mise en place d’hébergements de secours, l’apport d’eau potable et de nourriture). Pour que les intervenants se rôdent à son déploiement et développent leurs réflexes opérationnels, il est nécessaire qu’ils s’entraînent via des exercices de simulation. Ces exercices permettront aussi de tester les organisations et les procédures en vue d’améliorer ou de maintenir à jour les parties concernées du Plan Communal de Sauvegarde.

Les exercices peuvent être d’ampleur variable. Ils peuvent se réaliser en « grandeur nature », c’est-à-dire avec des déploiements d’équipes sur le terrain voire en impliquant la population. Plus fréquemment, des exercices de taille plus modeste permettent de tester un point précis du Plan Communal de Sauvegarde, d’entraîner les membres du poste de commandement communal de crise. Ils servent également à préparer de plus grands exercices. Enfin, les équipes sont amenées à travailler collectivement « sur table » sur des études de cas afin de préparer une réponse efficace à la survenue d’un événement majeur.

 

Le Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (D.I.C.R.I.M.)

D'après l'article L.125-2 du Code de l'Environnement relatif à l'organisation de la sécurité civile et à la prévention des risques majeurs, "les citoyens ont un droit à l'information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent. Ce droit s'applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles."

C'est pourquoi, en partenariat avec Nantes Métropole, la Ville de Nantes a réalisé un Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM). Il est distribué à tous les habitants Nantais, à votre disposition à l’accueil de la Mairie (centrale ou mairies annexes) et de Nantes Métropole, vous est envoyé sur demande auprès d’Allonantes (02 40 41 90 00) et également téléchargeable ici (lancer le téléchargement du fichier).

Ce document informe les Nantais des risques majeurs présents sur leur commune et leur agglomération et leurs conséquences possibles sur les personnes, les biens et/ou l’environnement. Il comporte également, pour chaque risque, la cartographie des zones concernées et les bons réflexes pour y faire face.

 

Le Plan Particulier de Mise en Sureté (P.P.M.S.) dans les Etablissements Scolaires

Depuis le 30 mai 2002, l'Education Nationale a l'obligation de mettre en place au sein de chaque établissement scolaire un Plan Particulier de Mise en Sûreté.

Ce plan est un document opérationnel destiné à aider le directeur ou le chef d'établissement à assurer la sécurité de la communauté scolaire en cas d'évènement majeur, en attendant l'arrivée des secours.

Ce document répond à six questions :

  • Quand déclencher l'alerte ?
  • Comment déclencher l'alerte ?
  • Où et comment mettre les élèves en sûreté ?
  • Comment gérer la communication avec l'extérieur ?
  • Quelles consignes appliquer avant l’arrivée des secours ?
  • De quels documents et quels équipements doit-on se munir ?

Depuis l’année scolaire 2007/2008, dans le cadre d’une collaboration entre la Ville de Nantes et l’Education Nationale, 96 écoles ont mis en place ce Plan Particulier de Mise en Sûreté, soit 83% des écoles Nantaises. L'accompagnement se poursuit progressivement pour les autres écoles.

Une fois le PPMS mis en place, des exercices sont régulièrement organisés dans les écoles.

 

Les dispositifs d'alerte

L'alerte permet d'informer la population de la survenue d'un évènement, de sa nature et du comportement à adopter.

Différents moyens d'alerte peuvent être utilisés sur le territoire de la commune de Nantes :

Pour un évènement nécessitant une intervention rapide (nuage toxique), des sirènes Réseau National d'Alerte sont réparties sur tout le territoire de la commune. Elles sont testées tous les premiers mercredis du mois.

  • Pour écouter ou télécharger de signal d'alerte : cliquez ici Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.
  • Pour écouter ou télécharger le signal de fin d'alerte : cliquez ici Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.

Une modernisation du Système National d’Alerte est en projet.

Dans tous les cas, des messages d'alerte et d'information seront diffusés sur les panneaux à messages variables et sur les médias (France Bleu Loire Océan : 101.8 MHz, France Inter : 90.6 MHz et le site Internet de la Ville).

Si VOUS êtes témoin d’une situation de danger, veuillez contacter le service ALLONANTES qui nous transférera votre alerte.

 

Serious Game : Stop Disasters

Testez vos connaissances à l’aide de ce jeu dont les scénarios sont inspirés des plus grandes catastrophes dans le monde ces dernières années. Pour y jouer, cliquez ici Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre.

 

Autres liens