En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

L'espace vert le long de la vallée du Cens

Cette vaste prairie en fond de vallée, dans le quartier Breil - Barberie, en contrebas de l’école de la Barberie, est accessible par la rue de Tahiti. Elle fait partie des 15 lieux à réinventer, dans le cadre de l’appel à créativité initié en mai 2017 par la Ville de Nantes.
 

Découvrez les projets imaginés pour ce lieu

2 projets ont été imaginés par les Nantaises et les Nantais pour réinventer ce lieu. Découvrez-les en cliquant ici. Du 9 au 23 juin, ce sera à vous de voter pour vos projets préférés. Toutes les informations sont ici.

15lieux-BarberieCens-38.png15lieux-BarberieCens-39.png

 

La visite virtuelle du lieu

Vaste prairie ouverte

De près de 9 000 m², cette prairie appartient à la Ville de Nantes. Elle est accessible, à pied,  par la rue de Tahiti et l’allée des Nouvelles Hébrides.
Calme, permettant de souffler hors de l’agitation urbaine, cette prairie s’inscrit dans l’itinéraire de promenade allant du parc de la Gaudinière à la vallée de l’Erdre. De grands arbres confirment cette sensation d’évasion, avec notamment un sequoïa géant.
Cet espace totalement ouvert, non délimité, abrite déjà aujourd’hui un kiosque avec un sanitaire et un robinet poussoir, des jeux d’enfants, une table de ping pong. Ces équipements et leurs accès seront préservés dans le cadre de l’appel à créativité.

 

Déjà des idées d’habitants

L’idée de jardins familiaux avait, un temps, été émise pour cet espace mais l’absence d’accès pour les véhicules motorisés ne facilitait pas sa concrétisation.
Des souhaits ont été exprimés par les habitants dans le cadre du plan paysage et patrimoine du quartier : des animaux ? D’autres jeux pour les enfants et les plus grands ?

 

15 lieux à réinventer : une démarche en 3 étapes

Jusqu’en septembre 2017, chaque Nantais.e peut faire part de son ressenti, de son témoignage, de ses aspirations pour le lieu qu'il souhaite, sur www.nantesco.fr Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre ou en déposant un mot en mairie ou auprès des commerçants participant à l'opération : 

  • la pharmacie, 142 Boulevard Schuman
  • le tabac presse, 105, Boulevard Pierre Yvernogeau
  • la boulangerie, 105 rue Pierre Yvernogeau
  • le bistrot L’Assiette, 147 Boulevard Schuman 

Les avis seront mis en commun et débattus lors d'un temps fort le 23 septembre 2017 (avec visite commentée du lieu et temps de production collective) en vue de constituer pour chacun un « cahier d’inspiration citoyenne ».

A partir de novembre 2017 et jusqu'en janvier 2018, ce cahier servira de base de réflexion pour les personnes, collectifs, associations, acteurs de l’économie sociale et solidaire qui souhaiteront proposer un projet à réaliser par eux-mêmes dans l'un de ces lieux. Les projets qui respecteront le cahiers des charges de la Ville seront présentés aux Nantais.es qui voteront au printemps 2018 pour celui qu’ils préfèrent. Les lauréats du vote mettront ensuite en œuvre leur projet dans ces 15 lieux.
 

Vos contributions sur Nantes&Co
  • Partager
    Photo de Steph
    Steph

    Riverain du parc, j'observe que la vallée est très 'bruyante", sa nature encaissée amplifie les sons. Cela provoque une jolie ambiance en journée lorsque les enfants s'amusent ou que des petites manifestations sportives ont lieu... En revanche c'est nettement moins agréable quand le soir ou la nuit des bruits de scooter résonnent (cela peut également être des pétards, cris ou tamtam..) ; cela arrive relativement rarement donc pas de soucis ; néanmoins le futur projet devra bien prendre en compe cet aspect pour que le quartier conserve son principal atout : le calme ! (On pourrait même se croire à la campagne).

    J'apprécie également la possibilité qu'ont les propriétaires de chiens de les lacher pour qu'ils se défoulent et se s'amusent entre congénères - D'autant que la plupart des propriétaires viennent sur les horaires les moins 'familiaux' et ramassent bien les déjections.

    15/02/2018
  • Partager
    Photo de Maud Ordener
    Maud Ordener

    Nous avons emménagé dans ce quartier il y a un an pour y trouver le calme et la liberté des grands espaces tout en restant en ville.

    C'est génial de pouvoir profiter de cet immense lieu sauvage et accessible pour nous promener. Nous souhaiterions que le projet qui concerne ce lieu de Barberie-Cens respecte son caractère plus souple vis à vis des règlements citadins (qui imposent que l'on descende des vélos dans les parcs, que les chiens soient tenus en laisse ou que l'herbe soit fréquemment tondue.)

    Cet espace est véritablement un lieu pour respirer et se retrouver. Il a un super potentiel de partages et d'échanges !

    Liste des fichiers joints :
    16/01/2018
  • Partager
    Photo de François-xavier De lestang
    François-xavier De lestang

    bonjour,

    nous sommes riverains de la vallée du Cens, où nous nous promenons régulièrement avec nos enfants.

    Concernant cette vallée du Cens, particulièrement la partie fréquentée entre le Pont du Cens et le Petit Port, nous avons trois propositions que partagent un certain nombre de riverains de cette vallée et notamment des parents avec enfants :

    1) Afficher clairement aux entrées majeures et lieux fréquentés de cette portion de vallée l'interdiction des véhicules à deux roues à moteur et l'obligation de tenir les chiens en laisse.

    2) Faire respecter cette interdiction et cette obligation par la présence quotidienne de personnel (public ou privé, civil ou policier) affecté à la surveillance de cette vallée.

    3) Poser des poubelles à crottes de chiens discrètes mais bien placées. Verbaliser en cas de non-respect

    Trop de promeneurs et familles avec enfants doivent supporter les incivilités quotidiennes de propriétaires de chiens qui les lâchent y compris en présence d'enfants et de bébés, et qui ne ramassent pas les déjections canines ; enfin, même si cela est moins fréquent mais en revanche plus dangereux potentiellement, des personnes circulent en scooter sur cette portion de vallée sur les chemins empruntés par les promeneurs parmi lesquels des enfants et bébés.

    Ceci n'est pas acceptable ; les familles et promeneurs sont démunis : les conducteurs de scooters et propriétaires de chiens ne veulent rien entendre, et aucun personnel de surveillance n'est jamais présent.

    Voilà pourquoi nous faisons ces deux propositions, en vous remerciant de l'accueil sérieux que vous voudrez bien lui réserver car cette situation n'est pas tolérable et doit se voir apporter des solutions.

     

    22/09/2017
  • Partager
    Photo de Helene Prigent
    Helene Prigent

    OBJECTIFS :

    Préserver la tranquillité, la verdure et la détente de cet espace calme.

    Favoriser la rêverie et la (re)découverte d'activités simples où l'on prend le temps de vivre : relaxation en plein air, découverte de la flore.

    MOYENS :

    Quelques espaces de confort supplémentaires et mobiliers urbains déplaçables : chaises longues en bois ou bancs légers et ergonomiques, balancelles pour tous les âges, parasols (ou parapluies!),

    Egalement un endroit pour y déposer/échanger des livres, un espace zen avec jardin minimaliste japonais,

    Enfin pourquoi pas quelques jeux calmes et simples, type jeux d'échecs sur des tables dédiées ou espaces au sol. Ce type de jeux se pratique beaucoup dans les espaces publics en Hongrie

    CHEMINEMENT DE L'ESPACE :

    - Une allée qui serpente délimitée au sol avec des éléments (minéraux?) naturels

    - Fleurs ou plantes aromatiques pour départager l'utilisation des différents espaces.

    - Lumières solaires pour rendre l'espace convivial à la tombée de la nuit.

    08/09/2017
  • Partager
    Photo de David Moreau
    David Moreau

    Je rêve de pouvoir y faire des sports collectifs en tout genre...

    Pouvoir croiser  sur les aires de jeux  plus d'enfants qu'aujourd'hui...

    Mettre les pieds dans l'eau du Cens qui serait devenue propre,   et voir mes enfants se baigner  dans la nouvelle pataugeoire...

    Boire un verre et manger un morceau à la table de la   mini guinguette associative à toutes saisons..

    Cueillir les fruits et les légumes des jardins collectifs du parc...

    Croiser des animaux domestiques, de ferme, sauvages...

    Continuer à profiter de ce lieu à toutes heures en me permettant chaque jour d'y faire de nouvelles belles rencontres...

    28/08/2017
  • Les collecteurs d'inspiration Les collecteurs d'inspiration
    20/07/2017
    Partager
    Photo de Les collecteurs d'inspiration Les collecteurs d'inspiration
    Les collecteurs d'inspiration Les collecteurs d'inspiration

    Tavaï, 22 ans

    20/07/2017