En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

La Cocotte en verre

La cocotte en verre fut de 1987 à 2015 un restaurant lié au jardin japonais de l’Ile de Versailles, dans le quartier Hauts-Pavés - Saint-Félix. Le rez-de-chaussée de ce bâtiment fait partie des 15 lieux à réinventer, dans le cadre de l’appel à créativité initié en mai 2017 par la Ville de Nantes.
 

Découvrez les projets imaginés pour ce lieu

6 projets ont été imaginés par les Nantaises et les Nantais pour réinventer ce lieu. Découvrez-les en cliquant ici. Du 9 au 23 juin, ce sera à vous de voter pour vos projets préférés. Toutes les informations sont ici.

15lieux-cocotteverre-12.png15lieux-cocotteverre-13.png15lieux-cocotteverre-14.png

15lieux-cocotteverre-15.png15lieux-cocotteverre-16.png15lieux-cocotteverre-17.png

 

La visite virtuelle du lieu

Un restaurant sous verre

Située en pointe Nord de l’Ile de Versailles, le bâtiment appelé « la Cocotte en verre » a été conçu comme un restaurant au sein d’un jardin de style japonais.
La cocotte en verre est un édifice sur deux niveaux, en structure acier et verre faite de plans obliques et recouvert de plaques de zinc. Il s'agit d'une architecture assez caractéristique des années 1980. Elle s'appuye sur la légèreté et la transparence des composants techniques et industriels, avec une composition géométrique de plans variés. Son architecture rompt avec la cohérence des autres édifices en bois du jardin, inspirés de l'architecture traditionnelle japonaise.
L'édifice prend en compte les usages nautiques, avec des quais et des pontons, sans modifier le périmètre de l'île.
 

Lié à l’histoire de l’Ile de Versailles

C’est en 1985 qu’un concours est organisé pour imaginer la transformation de l'ancienne « île aux Singes ». Celle-ci, au début du XXème siècle, accueillait encore des blanchisseries, menuiseries, tanneries, forges et petits chantiers de construction de bateaux. Cette île, abandonnée après le déclin industriel, n’abrite plus en 1985 que des baraquements et des herbes folles.
Le concours de 1985 est gagné par Jacques Dulieu, architecte, accompagné de Claudine Breton, Michel Cormier et Michel Dudon. Ils proposent dès l'origine du concours un restaurant en proue de l'Île, très visible et en perspective sur l'Erdre. En septembre 1987, Michel Chauty inaugure l'île de Versailles, la première île réaménagée par la Ville. Le restaurant sera longtemps occupé par le chef japonais Torigaï, et accueillera toujours un restaurant qui deviendra le restaurant « la cocotte en verre », jusqu'à son déclin et l'arrêt de son activité en 2015.
 

Une création liée au jardin japonais

Le restaurant « la Cocotte en verre » fait partie du projet global d'aménagement de l'Île de Versailles. J. Soulard en est le paysagiste. Jacques Dulieu et J. Soulard imaginent un jardin d'inspiration japonaise et conçoivent l'ensemble des bâtiments. J.Dulieu a travaillé l'aménagement du jardin, en créant des thèmes, à la manière japonaise avec des espaces cadrés, différentes scènes. La cocotte en verre fait partie intégrante de cette composition.
« Les bâtiments sont une partie essentielle du jardin, comme la galerie qui organise les espaces », note Jacques Dulieu.
« On ne fait pas un jardin sans architecture. C'est l'architecture qui le porte », confirme Louis Soulard.
 

Où peut-on imaginer un projet ?

Seul le rez-de-chaussée du bâtiment sera accessible pour un projet dans le cadre de l’appel à créativité « 15 lieux à réinventer ». Il sera essentiel de prendre en compte les contraintes techniques du lieu : grands volumes, effet serre l’été du fait des grandes vitres, isolation d’époque.
 

15 lieux à réinventer : une démarche en 3 étapes

Jusqu’en septembre 2017, chaque Nantais.e peut faire part de son ressenti, de son témoignage, de ses aspirations pour le lieu qu'il souhaite, sur nantesco.fr ou en déposant un mot en mairie, ou auprès des commerçants participant à l'opération :

  • le Café de L’île, 19 quai de Versailles
  • le tabac presse Saint Mihiel, 16 quai de Versailles

Les avis seront mis en commun et débattus lors d'un temps fort le 23 septembre 2017 (avec visite commentée du lieu et temps de production collective), en vue de constituer pour chacun un « cahier d’inspiration citoyenne ».

A partir de novembre 2017 et jusqu'en janvier 2018, ce cahier servira de base de réflexion pour les personnes, collectifs, associations, acteurs de l’économie sociale et solidaire qui souhaiteront proposer un projet à réaliser par eux-mêmes dans l'un de ces lieux. Les projets qui respecteront le cahiers des charges de la Ville seront présentés aux Nantais.es qui voteront au printemps 2018 pour celui qu’ils préfèrent. Les lauréats du vote mettront ensuite en œuvre leur projet dans ces 15 lieux.

Vos contributions sur Nantes&Co