En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

La cohabitation nocturne

Comment favoriser la cohabitation la nuit sur le quartier ? De janvier à juin 2016, une vingtaine d'habitants, de commerçants et d'usagers de la nuit ont pris part à l'atelier citoyen qui s'est déroulé dans les secteurs Joffre et Feydeau.

Retour sur la démarche

L'atelier citoyen a permis d'observer le fonctionnement et l'équilibre en place en matière d'usages de la nuit sur deux micro-secteurs : Feydeau et Joffre. Les habitants, commerçants, usagers de la nuit ont participé ensemble à l'atelier.

Après une phase de rencontre et d'échanges sur les motivations des participants, l'atelier s'est déroulé en trois temps :

  • une séance de lancement le 25 février 2016 sur le quartier Joffre et le 03 mars 2016 sur le quartier Feydeau pour élaborer une grille d’observation commune ;
  • deux séances (un jeudi et un samedi, de 21h à 4h du matin) pour observer sur le terrain les usages de la nuit et croiser les regards en interrogeant des personnes sur l’espace public (174 personnes ont été interrogées sur leurs pratiques nocturnes). A l'aide de ces observations et questionnements, le groupe a pu obtenir un portrait global de ces deux nuits nantaises. Le bus citoyen Nantes&co a été utilisé pour chacune de ces immersions nocturnes, comme lieu de rassemblement et de convivialité ;
  • une séance de formulation des préconisations par secteur. Après échanges autour des éléments collectés, les participants ont jugé que 5 champs d'actions pouvaient permettre de contribuer à l'amélioration de la cohabitation sur ces deux quartiers, à savoir l’aménagement de l’espace public, la sécurité et la réglementation, la médiation et la communication, l'animation et la valorisation du quartier et l'action sociale. 17 préconisations ont été formulées pour améliorer le quartier Feydeau et 14 pour le quartier Joffre.

Le 27 juin 2016, les participants à l’atelier ont présenté l’avis citoyen et les préconisations aux élus référents de la démarche. Depuis, la Ville a analysé et instruit ces 31 préconisations.

 

La réponse de la Ville

Lors de la plénière du Conseil Nantais de la Nuit du 13 décembre 2016, la Ville est revenue vers les participants pour apporter une réponse à leurs recommandations.

A l’issue de cette démarche participative, elle peut désormais s’appuyer sur une définition commune de ce qu’est une « bonne cohabitation » :

« c’est apprendre à vivre ensemble, partager un même espace et une même temporalité en tenant compte d’un certain nombre de réalités ou de représentations potentiellement contradictoires mais toutes légitimes ».

La Ville s’engage autour de 4 axes :

  • Réduire les « traces » de la nuit (déchets, mictions)
  • Renforcer le sentiment de sécurité 
  • Soutenir une offre alternative à celle festive
  • Favoriser le dialogue pour parvenir à concilier les différents usages et rythmes de vie sur un même espace et une même temporalité.

La participation volontaire des collectifs de la société civile pour contribuer à l’amélioration de la cohabitation nocturne est à souligner.

> Consulter la réponse de la Ville (lancer le téléchargement du fichier)

Pourquoi cette démarche ?

La vie nocturne à Nantes est marquée par des difficultés de cohabitations et une opposition globalement marquée entre deux visions : tandis que certains souhaitent la voir s'animer, d'autres aspirent à une tranquillité. Le centre-ville est particulièrement sujet à cela avec des équilibres différenciés selon les micro-secteurs.

Au delà des questions de tranquillité et d'animation, la nuit interroge l’ensemble des politiques publiques dans leur rapport au temps et à l’évolution des usages. Consciente de la complexité de la question, la Ville de Nantes a engagé en 2015 un diagnostic participatif qui s’est conclu en octobre par la présentation des actions que souhaite engager la municipalité en faveur de la vie nocturne et le lancement du Conseil nantais de la nuit.

Au regard des préoccupations exprimées, un atelier citoyen autour de la «cohabitation nocturne » a été inscrit au programme de travail de cette instance. L'enjeu est de concilier les usages par le dialogue, par les ressources et la responsabilité de chacun. 

> En savoir plus sur le Conseil de la Nuit

 

Les questions du débat

Les participants à l'atelier citoyen ont formulé des préconisations, observations et réflexions à partir de trois questionnements :

  • Que serait une bonne cohabitation nocturne pour ce quartier ?
  • Qu'est-ce que chacun -institutions, habitants, acteurs, usagers de la nuit-serait en mesure de faire pour la favoriser ?
  • Des aménagements matériels pourraient-ils être apportés : bâtiments, espace public...pour contribuer à améliorer cette cohabitation ?

 

Consultez les travaux

Le mandat de participation (lancer le téléchargement du fichier)
L'avis citoyen reprenant les outils méthodologiques et les préconisations formulées à l'issue de l'atelier (lancer le téléchargement du fichier)

 

Sites de la communauté
Publications