En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Nom de rues, place aux femmes

Pour féminiser les noms de rues de Nantes et les équipements municipaux, la Ville a constitué avec les Nantais une liste de noms féminins.

Ces femmes remarquables qui vont donner leur nom aux rues de Nantes

Voir le récit en ligne Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre

 

Retour sur la démarche

Du 19 janvier au 20 février 2016, un appel à idées a été lancé sur le site et les réseaux sociaux de la Ville. Les internautes ont apporté de nombreuses contributions. Des 1 118 questionnaires en ligne remplis et 195 commentaires facebook, 351 nouveaux noms possibles ont été proposés.

Jeudi 3 mars 2016, un atelier a réuni au Château des ducs de Bretagne une soixantaine de citoyens, pour énoncer collectivement des critères de choix et arriver à retenir 38 propositions de noms.

En avril, les 38 noms de femmes retenus lors de l'atelier ont été présentés sur internet avec une courte biographie, pour valoriser ces femmes et leur parcours. Par ailleurs, il a été proposé aux internautes de signaler leur favorite sur Facebook.

En septembre, la Ville de Nantes instruit les recommandations citoyennes et présente une réponse.

 

Réponse de la Ville

Suite à la démarche citoyenne la Ville de Nantes s'engage sur trois axes  > consulter la réponse de la Ville (lancer le téléchargement du fichier)

  • Suite à une première délibération au Conseil municipal du 7 octobre, plusieurs rues et une place sur l'île de Nantes vont prendre le nom de femmes proposés par les Nantais-e-s : Clémence Lefeuvre, Lucy Stone, Frida Kalho, Niki de Saint-Phalle, Louise Bourgeois.
  • D’autres ont suivi, dont, lors du Conseil municipal du 9 décembre : Philomène Cadoret, Madame de Stolz, Anne Mandeville, Miriam Makeba, Ruth First, Susan Brownell Anthony, Lucretia Mott, Maya Angelou, Joséphine Baker, Oum Kalthoum et Rosa Bonheur.
  • Six premiers noms de femmes issus de l'appel à idées ont également été attribués à des voies privées depuis mars 2016 : Anna Marly, Yvette Chassagne, Pauline Léon, Madeleine Brès, Colette Besson et Joséphine Pencalet.
  • La liste de noms identifiés grâce à la participation des citoyens permettra la dénomination de futures rues. Cette liste sera bien entendu complétée en fonction de l'actualité, du contexte, de la caractéristique de l'équipement ou de la rue.

Une exposition consacrée à 22 des femmes désignées par les Nantais.es, s'est tenue en mars, place Royale, dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes 2017.
 

 Pourquoi cette démarche ?

Fruit de l’histoire, à Nantes comme ailleurs, les rues portant le nom de personnalités restent majoritairement masculines. Sur environ 3 000 rues à Nantes en 2016, 1 100 portent un nom de personnages masculins, contre 100 de personnages féminins. Le reste étant composé de noms communs et de noms propres. Pour faire évoluer ce nombre, mais aussi valoriser le parcours de femmes illustres, la Ville a lancé une démarche citoyenne. L'objectif : constituer une liste de noms féminins pour nommer de futurs voies et équipements publics.

À travers le plan d’actions égalité femmes-hommes adopté en 2015, la Ville s’est notamment engagée à l’augmentation de la féminisation des noms de rue et d’équipements à Nantes. C'est l'occasion de mettre en lumière des femmes disparues qui dans l'histoire locale et nationale, récente et plus ancienne, ont marqué leur époque alors que l'histoire les a éludées.

 

Les questions du débat

Dans tout les domaines : arts, sciences, politique, sport… les femmes ont marqué l'histoire à Nantes ou ailleurs.

  • Quelles sont ces femmes qui ont marqué l'histoire locale, nationale ou internationale ?
  • Parmi ces femmes, quelles sont celles qui devraient avoir prioritairement une future rue ou un équipement à leur nom ?

 

Consulter les travaux

 

Sites de la communauté