En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Les jardins collectifs à Nantes

Depuis plus de 30 ans, la Ville de Nantes accompagne le développement des jardins collectifs sur son territoire. 35 associations gèrent au quotidien ces lieux avec l’appui du Service des Espaces Verts et de l’Environnement (SEVE). L’objectif est aujourd’hui d’augmenter l’offre de jardins collectifs sur l’ensemble de la ville, un véritable choix politique d’aménagement dans une ville qui se densifie.

Jardi'n'Jazz au parc potager de la Crapaudine

Des jardins au coeur des quartiers

La ville compte 40 sites de jardins collectifs (24 hectares consacrés) dont 25 sites de jardins familiaux et 15 sites de jardins partagés . Grâce à l’engagement des associations qui les animent, ils offrent aux habitants la possibilité de participer activement à la création du paysage, la conservation du patrimoine vert et la préservation de l’environnement. Leur fonction à la fois sociale, culturelle et environnementale, constitue un levier concret à l’échelle du quartier traduisant la mise en œuvre effective des grandes orientations municipales en termes de développement durable et de respect de l’environnement.

 

Une charte signée entre la Ville et les associations

La signature de la charte nantaise des jardins collectifs, en avril 2010, marque l’engagement des associations signataires et de la Ville de Nantes à promouvoir les valeurs citoyennes et environnementales du développement durable.

Les engagements des associations :

  • agir sur la base de principes démocratiques pour les prises de décisions   
  • ouvrir leur site sur son environnement immédiat. Il doit être accessible à la promenade et l'association est incitée à développer des liens avec les structures du quartier. Elle veille également aux règles de civilité sur le site   
  • respecter l'environnement par la pratique du jardinage biologique. Les jardins deviennent ainsi des lieux de diusion des principes de préservation de la ressource en eau, de respect de la vie du sol et d'accueil de la biodiversité végétale et animale.

Les engagements de la Ville  :   

  • respecter des principes de concertation pour la création de tout nouveau jardin   
  • accompagner les associations sur les techniques de jardinage biologique. Des conseils pratiques et formations sont délivrés par les agents du SEVE mais également par le lycée horticole du Grand Blottereau ou Écopôle, le Centre Permanent d’Initiation à l'Environnement, missionnés par la Ville   
  • animer le réseau des associations

Ainsi avec l’aide des associations signataires, ce sont des centaines de petits jardins répartis sur 18 hectares dans la ville, qui témoigneront d’une expérience de jardinage naturelle et exemplaire.

 

Les bien-faits des jardins collectifs

Véritable politique publique des jardins collectifs menée par la Ville de Nantes, des effets bénéfiques sont constatés en terme de :   

  • lien de proximité et lieu d’innovation sociale : au côté des parcelles louées à des particuliers se multiplient les initiatives collectives : jardins partagés, jardins d’insertion, jardins pédagogiques, jardins d’accueil de personnes âgées ... Le jardin devient alors le support de l’innovation sociale où s’inventent de nouvelles formes de rencontres.
  • maillon de la biodiversité en ville : la culture biologique, désormais la règle sur les jardins collectifs, permet de faire de ces lieux de nature cultivée, des lieux d’enrichissement de la flore et des refuges pour la faune. Les techniques de jardinage évoluent. Plusieurs jardins s’organisent pour proposer du compost collectif et certains jardins sont désormais équipés de ruches.
  • insertion sociale : activité du quotidien, le jardin est également un support intéressant pour restaurer un rythme régulier et retrouver l’estime de soi. Plusieurs associations travaillant auprès de publics défavorisés disposent ainsi de parcelles au cœur des jardins collectifs. Au-delà de l’activité de jardinage, le complément nancier apporté par les récoltes n’est pas négligeable non plus en période de crise. Et pour la Ville, la réalisation des cabanes de jardin par une entreprise d’insertion est également l’opportunité de contribuer à la réinsertion sociale.
  • éducation au développement durable : le jardin permet d’aborder la notion de développement durable de manière très concrète, avec les mains dans la terre. C’est une ouverture sur la nature qui nous entoure et ses cycles de vie, via de nombreux jardins pédagogiques au cœur des jardins familiaux, des jardins implantés dans les écoles, le compostage généralisé et des expériences de composteurs de quartier sont menées.
  • santé et bien-être en ville : implantés au coeur des quartiers, les jardins procurent des activités de plein-air. Suivant le rythme des saisons, ils ont des effets d'apaisement.

=> Consultez le Guide des jardins collectifs à Nantes (lancer le téléchargement du fichier)

 

Petit glossaire des jardins collectifs
  • Les jardins familiaux sont des sites gérés par une association avec plusieurs parcelles de jardins, de 10 à 120 parcelles selon les sites. Chaque parcelle ( de 50 à 150 m²) est attribuée à un foyer, après inscription sur liste d'attente et fonction de différents critères dont la proximité de son lieu d'habitation.
  • Un jardin partagé est un petit site avec une seule parcelle cultivée et entretenue par des jardiniers membres d'une association. L'association regroupe des personnes du quartier (il s'agit généralement de personnes habitant les rues avoisinant le jardin). Dans ce cas, il n'y a pas de liste d'attente car le jardinage est fait de manière collective et l'accès au site est limité aux membres de l'association.

 

Concours des jardins collectifs

Lancé en 2007, ce concours a lieu tous les 2 ans. Il a été créé pour permettre aux jardiniers des jardins familiaux de concourir comme peuvent le faire les Nantais disposant de jardins privés avec le concours des Balcons et jardins fleuris.

Les objectifs du concours
> valoriser le savoir faire des jardiniers et les jardins collectifs de Nantes
> fédérer les sites de jardins collectifs autour d'une action commune
> promouvoir le jardinage naturel et sensibiliser les jardiniers au respect de l’environnement.

Le public concerné
Tous les jardiniers locataires de parcelles de jardins familiaux à Nantes mais également les jardiniers
des jardins partagés (nouvelle catégorie ouverte cette année).

L'inscription
L'inscription est gratuite et a lieu jusqu'au mois de juin de l'année en cours.
Pour plus d'information : Service des Espaces Verts et de l’Environnement (SEVE)

 

Sites de la communauté
Publications