En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Le microcrédit personnel

Pour aider les Nantais à faire face aux imprévus de la vie, la Ville de Nantes propose le microcrédit personnel.

accueil micro crédit social au CCAS action sociale

Aider à faire face à une fragilité financière

Les projets ne peuvent pas toujours attendre, et dans certaines situations imprévues, dans un contexte économique difficile, un soutien financier est parfois nécessaire. La Ville de Nantes renforce donc son action sociale avec le microcrédit personnel.

Suite à la Loi de cohésion sociale, à Nantes, une expérience de dix ans avec le Crédit municipal a fait ses preuves. La Ville de Nantes augmente la capacité du microcrédit en associant la Caisse des dépôts et Consignations et plusieurs partenaires bancaires nantais.

Pour accorder un microcrédit, les conseillers en finance personnelle regardent le «reste à vivre» du ménage, qui doit être autour de 200 €. Il faut pouvoir rembourser de petites échéances, de 40 à 80€.

30 % des demandes n’aboutissent pas, pour différentes raisons : des «reste à vivre» trop faibles, un endettement trop lourd, un projet peu réfléchi ou pas abouti. La Ville doit veiller à la solvabilité mensuelle des bénéficiaires. Le microcrédit doit s’inscrire dans un projet ou un rachat de dettes qui ne peut être financé par le crédit bancaire classique, l’idée étant que les personnes qui passent par cette étape-là puissent ensuite réintégrer le circuit bancaire «normal».

 

La charte nantaise du microcrédit personnel

La charte de microcrédit proposée par la Ville de Nantes a été réalisée en collaboration avec le Crédit Mutuel, le Crédit Coopératif, le Crédit Agricole, le Crédit Municipal, la Caisse d'Epargne, l'agence Atlantique Coopération et avec la participation de la Caisse des Dépôts et Consignations.

Pour les organismes bancaires signataires de la présente charte, la situation financière précaire d’un grand nombre de personnes ou foyers constitue un handicap durable à leur insertion sociale et professionnelle et à la création d’activité et d’entreprises à partir de projets personnels dont ils sont les porteurs.

Téléchargez la charte nantaise. (lancer le téléchargement du fichier) (10,3 Ko en .pdf)
 

Le microcrédit en chiffres

  • 57% des demandeurs sont des femmes (seules avec enfants le plus souvent)
  • Les montants empruntés sont autour de 2000€ (le maximum est de 3000€), avec des mensualités entre 40 et 80€, sur des durées de trente-six mois en moyenne
  • 52% de ces crédits concernent des problèmes d’endettement
  • 48% des imprévus de la vie, parmi ces 48%, on a : 58% pour l'aide à l’achat d’un véhicule, permis de conduire etc, pour l’insertion professionnelle et 27% pour des dépenses de logement (équipement, mobilier)
     

La micro-épargne pour anticiper

Afin d'anticiper des dépenses voulues ou imprévues et de s'endetter, la Ville de Nantes propose la micro-épargne.

Le but est de mettre de côté des petites sommes d'argent pour financer un projet, faire face à un imprévu ou mettre de côté pour se faire plaisir.

Plus d'infos sur la micro-épargne.

Sites de la communauté