En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Ville propre : gérer et trier ses déchets

Les gestes pour réduire ses déchets

Encourager les écogestes des citoyens est primordial. Cette démarche est indissociable des actions que mène Nantes Métropole pour éliminer les déchets. L’équipe des Ambassadeurs du tri et les associations du territoire organisent de nombreuses actions de sensibilisation au geste du tri.

Le compostage

Composter, c’est réduire jusqu’à 40 kg / habitant / an les déchets de nos poubelles. C'est aussi enrichir son jardin.

Grâce au compostage, nous pouvons encore réduire le poids du sac poubelle : un tiers des ordures ménagères est constitué de déchets dégradables rapidement et naturellement. Ces déchets permettent d’obtenir un produit de qualité : le compost.

  • Le compostage individuel
    Nantes Métropole subventionne à hauteur de 20 euros Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, l'achat d'un composteur individuel ou d’un lombricomposteur.
  • Le compostage collectif de proximité
    Nantes Métropole soutient les initiatives collectives des habitants (composteur collectif de quartier, en pied d'immeuble…), dans les écoles, les jardins familiaux, en partenariat avec les bailleurs et syndics, et des initiatives de démonstration de techniques de gestion des déchets de jardin (broyage, mulching…) auprès des communes, des habitants, des jardiniers.

Une trentaine de composteurs collectifs ont été installés sur l’agglomération, dans les quartiers, en pied d’immeuble et une quinzaine d’écoles équipées.

Plus d'infos sur le compostage (lancer le téléchargement du fichier)

 

Le recyclage et le réemploi

Vous êtes un particulier et vous souhaitez vous débarrasser d'objets en bon état ?
Il est généralement possible de les réparer, de les revendre (vides-greniers, petites annonces, dépôts-ventes) ou de les donner afin qu’ils aient une seconde vie (famille, amis, associations).
Le réemploi est donc une solution simple, qui associe :

  • un acte social : il permet la création d’emplois locaux essentiellement pourvus par des personnes en insertion, pour réparer et revendre les objets récupérés. Il permet également aux foyers à faible revenu d’acheter des biens à des petits prix.
  • un acte environnemental : il contribue à la réduction du volume des déchets enfouis.
  • un acte économique : la diminution des déchets traités réduit le coût global de traitement des déchets.

De nombreuses associations, entreprises d’insertion, acteurs de l’économie sociale et solidaire, entrepreneurs, réparent l'électroménager en panne, les meubles cassés, les jouets, les vélos… ou rénovent de vieux meubles ou relookent de vieux vêtements un peu fatigués. Autant de déchets qui retrouveront une seconde vie.

Près de 25 acteurs sur le territoire sont accompagnés par Nantes Métropole (aides à l'économie sociale et solidaire, subventions, marchés publics…) comme l'Atelier du Retz Emploi Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, la Ressourcerie de l'Île Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, Alis 44 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre (don d'ordinateurs réparés à des personnes en difficulté), Le Relais Atlantique Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre (réutilisation des textiles), Bar'Amel Trajet Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre (collecte de pain pour l'alimentation animale).

Neuf déchèteries de l’agglomération offrent un service de recyclerie (réutilisation des objets usagés) en partenariat avec des associations sociales  : Orvault, Saint Aignan de Grand Lieu, Saint Jean de Boiseau, Saint Herblain, Carquefou, Nantes, Rezé, Saint-Sébastien-sur-Loire et Vertou.

 

Consommation responsable

Quatre principes fondamentaux : cuisiner plus, jeter moins, acheter mieux et produire local.

  • Cuisiner plus
    Tout se mange, rien ne se perd : fanes, cosses et trognons peuvent être cuisinés. Habituellement écartés, goûteux et savoureux, ils peuvent être préparés en soupe.Vous avez des restes de pâtes, de viande ou de poisson ? Pensez aux gratins ou encore aux hachis, tout est permis ! Convivial, sans additifs et conservateurs, le fait maison est bon pour la santé.
  • Jeter moins
    Légumes et fruits, même abîmés, sont bons à cuisiner en ratatouille ou en compote. Même vos légumes ramollis peuvent retrouver une deuxième vie : après les avoir lavés, coupez-les et laissez-les tremper dans l'eau au frigo jusqu'au lendemain, ils seront croquants. Et s'ils sont trop abîmés, pensez à composter ! Pensez aussi à donner ou partager, si vous avez trop acheté ou que vos aliments ne seront pas cuisinés à temps, pensez à offrir à votre entourage ou aux associations.
  • Acheter mieux
    Préparez une liste de courses afin d'en finir avec le superflu : des économies garanties et du gaspillage évité. Lisez également les étiquettes : logos, labels et écolabels vous disent tout pour connaître l'origine et les garanties des produits. Choisissez des circuits courts comme l'AMAP, les marchés fermiers, ou ramassez directement les fruits et légumes en partenariat avec les producteurs locaux (viticulteurs, agriculteurs et maraîchers…).
    Découvrez les produits locaux et quand les consommer Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre
  • Produire local
    A la maison : jardin potagé, potager maison ou balconnière, vous pouvez cultiver et profiter de vos récoltes. Les savoir-faire sont maintenus sur le territoire et 1 euro dépensé localement générera le double dans l'économie locale. De plus, cela permet de mieux connaître les produits et leurs producteurs.
     

Réseau éco-événement

C'est une initiative de Nantes Métropole visant à aider les organisateurs d'événements à diminuer leurs impacts environnementaux. Ce réseau s'adresse à tous : organisateurs associatifs ou communaux, sportifs ou culturels, petits ou grands etc.
Ces manifestations réunissent quelques centaines ou dizaines de milliers de visiteurs ou spectateurs.

Sur le volet spécifique des déchets, Nantes Métropole, dans le cadre de sa politique publique de réduction et de gestion des déchets, accompagne depuis 3 ans les organisateurs.
Les objectifs sont multiples :

  • une gestion cohérente et durable des déchets sur site, en réduisant les déchets et en valorisant au maximum les déchets produits.
  • la sensibilisation du public et des organisateurs à la réduction des déchets, au tri et au recyclage.

Plusieurs prestataires de la collectivité interviennent auprès des organisateurs :

  • Terra 21 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre établit un diagnostic et met à disposition des organisateurs d'événements une boite à outils leur permettant de réduire et gérer aux mieux leurs déchets et apporte conseil et appui.
  • Aremacs et Les Connexions Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre interviennent ensuite, selon les résultats du diagnostic, pour mettre en place la gestion opérationnelle et l'animation sur site (matériel de prétri et de compostage, suivi de la qualité du tri, sensibilisation du public, ...).
  • Esprit Planète Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre intervient sur le volet gestion de gobelets réutilisables dans le cadre d’une gestion de la consigne assurée par l’organisateur.
     
"Territoire zéro déchet, zéro gaspillage"

Depuis 2014, Nantes Métropole est lauréate de l'appel à projet national « Territoire zéro déchet, zéro gaspillage Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre », reconnaissance des actions de la collectivité et de l'ensemble des partenaires et acteurs du territoire métropolitain.

La mise en œuvre du Plan de prévention des déchets (2011-2015) et l'engagement des habitants, associations et entreprises ont permis d'atteindre en 2013 l'objectif du Grenelle de l'environnement de réduire de 7 % la production des ordures ménagères (le contenu de vos poubelles) incinérées ou mises en décharge.

Dans la continuité, le nouveau programme est axé sur la poursuite et le renfort des actions engagées depuis plusieurs années, visant la réduction globale des déchets, pour atteindre le nouvel objectif national de réduire à 2020 de 10 % la production globale (y compris les apports de déchets en déchèteries qui représentent 38 % de la production totale), soit une baisse de 45 kg/hab. (504 kg de déchets jetés en 2014 par habitant sur la métropole).