En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Maîtrise des énergies

Alimentés en énergies renouvelables (bois ou déchets), les réseaux de chaleur réduisent les émissions de CO² et la facture d’énergie. C’est pourquoi Nantes a lancé un plan d’extension de ses deux réseaux de chauffage urbain.
Chaufferie Biomasse de Bellevue

Celui du quartier Bellevue est passé de 10 à 18 km pour desservir 7 000 logements supplémentaires, soit 13 000 en tout. Le réseau Centre-Loire sera prolongé sur 63 km pour chauffer plus de 41 000 logements d’ici 2017. Plus de 50 % des logements sociaux de Nantes seront alors chauffés à l’énergie renouvelable, avec une facture réduite de 15 % par rapport au gaz pour les ménages les plus modestes et un tarif garanti sur vingt-ans.

 

Étendre les réseaux de chaleur renouvelable

Le développement des réseaux de chaleur est l’un des axes majeurs de la politique publique de l’énergie de Nantes et de Nantes Métropole. Alimentés par des énergies renouvelables, les réseaux de chaleur réduisent les émissions de gaz à effet de serre et permettent de limiter la hausse du prix de l’énergie pour un maximum d’habitants.

En 2011, Nantes Métropole a réalisé un nouveau réseau de chaleur avec chaufferie à bois à Sainte-Luce-sur-Loire et à Saint-Jean-de-Boiseau. En 2012, Nantes Métropole a également étendu le réseau du quartier Bellevue. Datant de 1968, ce réseau s’étend désormais sur 18 km et dessert 13 000 logements, contre 10 km et 6 000 logements auparavant. Il est alimenté à 55% par des énergies renouvelables. Enfin, Nantes Métropole a décidé d’étendre le réseau du Centre et de l’Est nantais alimenté par le centre d’incinération des déchets. Couvrant 22 km aujourd’hui, ce réseau Centre-Loire va s’étendre sur 63 km supplémentaires d’ici 2017 et sera alimenté à 84% par des énergies renouvelables. À terme, il alimentera 41 000 logements, contre 16 000 aujourd’hui, et devrait permettre de chauffer 50% des logements sociaux de Nantes.

 

Chiffres clés
  • Plus de 100 km de réseaux de chaleur à l'horizon 2017
  • Près de 45 000 logements raccordés
  • Soit 50% des logements sociaux de Nantes à l'horizon 2017

 

L'atelier climat

Pendant un an, entre 2010 et 2011, 150 ménages volontaires ont passé au crible leurs comportements dans le cadre de « l’atelier climat » afin de donner leur avis sur les moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans l’agglomération. Ils ont ainsi étudié quatre grands thèmes de leur vie quotidienne, les plus émetteurs en CO² : la consommation, l’énergie/habitat, les déplacements et les déchets. Cette opération visait à leur donner les clés pour faire évoluer leurs comportements et étudier grandeur nature les changements produits, afin de pouvoir dupliquer les bonnes pratiques à l’échelle du territoire.


À l’issue de cette phase de sensibilisation et d’observation, un avis citoyen a été remis aux élus de la métropole, permettant de mieux faire coïncider les politiques publiques avec la réalité des comportements. L’avis citoyen a insisté sur un besoin d’information concrète et précise. La collectivité doit donc imaginer des supports d’information adaptés aux besoins des habitants, proposer des outils pédagogiques et un accompagnement.

Sites de la communauté
Publications