En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Le projet urbain du Grand Bellevue

Les secteurs prioritaires du projet

À Saint-Herblain, plus de 400 personnes ont participé aux multiples phases de concertation : réunions publiques, ateliers, visites sur sites, déambulations, diagnostic en marchant, ou inscription dans des groupes références du projet Bellevue Demain. À Nantes, la concertation a pris plusieurs formes : construction du diagnostic partagé, organisation de balades urbaines, mise en place d’un atelier permanent, d’ateliers de secteur et d’ateliers micro-projet. Le travail de concertation se poursuit désormais à l’échelle du Grand Bellevue.

PlaceMendesFrance.jpg

 

Le projet des Lauriers

Pendant plusieurs mois, près de 70 personnes se sont mobilisées pour réfléchir ensemble à l’avenir de la place des Lauriers. Sur 6,5 hectares, le site comprend 349 logements, dont 347 logements sociaux, des commerces et des équipements publics. Le 1er juin 2015, la collectivité et l’équipe d’urbanistes Bécard & Palay rendaient publiques les propositions d’aménagement du site. Le projet entrera en phase opérationnelle en 2017.

 

La place Mendès-France

À cheval sur les communes de Nantes et de Saint-Herblain, la place Mendès-France constitue le cœur du grand quartier. Elle sera réaménagée dans les années à venir. Autour de l’équipe de Laurent Bécard, urbaniste, un atelier sectoriel planche sur l’avenir de la place. Les orientations d’aménagement ont été rendues publiques début 2016.

 

La Bernardière

Le secteur de la Bernardière sera profondément transformé dans les années à venir. Une restitution du diagnostic et la présentation des aménagements à venir auront lieu au cours du premier semestre 2016.

Au sud-ouest du Grand Bellevue, près du périphérique, le village de la Bernardière regroupe 49 petites maisons construites dans les années 80. À proximité, sont implantés le stade récemment refait, des jardins familiaux et le grand parc public du Bois-Jo. Le village et ses alentours devraient présenter un tout autre visage dans les années qui viennent avec de nouveaux programmes de logements, des activités économiques et le développement de cheminements doux et paysagers.

Les 49 maisonnettes gérées par Habitat 44 sont vouées à la démolition, posant la question du relogement des familles. En concertation avec les habitants, élus et bailleur ont élaboré une charte de relogement détaillant les aspects pratiques et l’accompagnement social des familles. Pour mettre au point le programme d’aménagement, l’agence Bécardmap en charge du projet a lancé une étude sectorielle, complétée par une journée de concertation avec les riverains au centre socioculturel de La Bernardière. Sur la base d’un questionnaire, chacun a été amené à détailler son quotidien et ses usages du quartier.

 

  • L’accompagnement de publics fragiles, notamment autour de la précarité énergétique, de l’intégration bancaire et de la restauration sociale. Depuis le printemps 2015, un Point Info Budget accueille les familles au Carré des Services pour lutter contre les situations de surendettement. Dans la même idée, un éco-appart’ ouvrira ses portes courant 2016 pour aider les habitants à maîtriser leur consommation d’énergie.
  • Les politiques éducatives et artistiques, qu’il s’agisse de création partagée, ou de l’entrée à l’école.
  • La santé.
  • La sécurité et la tranquillité publique, autour de la prévention de la délinquance.