En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Le projet urbain du Grand Bellevue

L'emploi et le développement économique

L’emploi et le soutien au développement économique constituent un axe important du Grand Bellevue. Sur le grand quartier, les entreprises et les partenaires institutionnels et associatifs sont mobilisés.


Le Grand Bellevue est un quartier actif où s’implantent et se développent des activités économiques et commerciales, sources d’emplois. Signe particulier du quartier : il est classé en Zone Franche Urbaine (ZFU) depuis 2004. Ce dispositif particulier d’aide aux entreprises a deux objectifs :

  • la création d’emplois bénéficiant aux habitants du quartier et des autres territoires en politique de la ville
  • la revitalisation économique du quartier.

Aujourd’hui, le Grand Bellevue compte plusieurs zones d’emploi, auxquelles s’ajoute une activité plus diffuse, à domicile notamment. Cette dernière regroupe par exemple des auto-entrepreneurs dans le bâtiment, des commerçants non sédentaires ou des activités de service tertiaire (services informatiques, services à la personne, professions libérales…).

 

À Saint-Herblain

Trois opérations majeures symbolisent la redynamisation économique du quartier de Bellevue.

  • La cour artisanale "Le Galilée", inaugurée en mars 2014, accueille actuellement de nombreuses entreprises au coeur de l’ancien centre commercial de la Harlière.
  • Depuis 2014, "La Station", immeuble de bureaux rue de Saint-Nazaire, est dédiée à des activités de services.
  • Le programme "Grand Large", face à la Maison des Arts, prévoit à terme quatre bâtiments dont la première tranche a été livrée fin 2014. Un boulanger, des professionnels de santé, une agence de Pôle Emploi en sont les premiers occupants.

La rénovation urbaine du quartier de Bellevue à Saint-Herblain a également constitué une opportunité pour l’emploi. Dans le cadre des clauses d’insertion, ce sont près de 50 000 heures d’insertion qui ont été générées.

 

À Nantes

Plusieurs actions concrètes ont été mises en place. Parmi ces actions :
  • Le dispositif "Osez entreprendre" pour soutenir les talents dans leur démarche de création d’entreprise
  • La clause d’insertion dans les marchés publics pour réserver des heures de travail aux personnes éloignées de l’emploi
  • La convention La Poste /APIB pour accompagner les personnes vulnérables dans leur rapport à l’institution bancaire
  • Le soutien aux structures d’économie sociale et solidaire comme « Des femmes en fil » ou « Rapi »