En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

Musée Thomas-Dobrée

Musée Thomas-Dobrée

Situé aux abords du Muséum d'histoire naturelle, le musée départemental Dobrée et son musée d'archéologie constituent un lieu de mémoire et d'esthétisme. Centre de recherche et de documentation, il est aussi un outil pédagogique et un pôle d'animation culturelle de premier ordre.
balade sur les lieux du protestantisme

Thomas Dobrée (1810-1895), fils d'un riche armateur, se retrouve en 1828 à la tête d'une grande fortune qu'il utilise à l'acquisition de collections (peintures, estampes, orfévrerie, mobilier, tapisserie...). Pour abriter ses oeuvres, il conçoit de construire un grand Palais s'inspirant de l'architecture médiévale sur des terrains acquis par lui sur le Bois de La Touche situé sur le faubourg de La Fosse.


L'édifice actuel reprend le plan général défini par l'architecte Viollet-Le-Duc : un bâtiment longitudinal comportant trois avant-corps et orienté est-ouest, mais il en diffère par l'élévation d'une tour carrée à l'ouest sur laquelle Thomas Dobrée a fait graver l'inscription bretonne " Ann dianaf a rog ac'hanoun ", " L'inconnu me dévore " surmonté d'un dragon agrippé à un coeur de pierre rouge. Une tourelle circulaire est déplacée vers l'avant-corps central. L'ensemble juxtapose les styles roman et gothique.

C'est par les volontés testamentaires de ce mécène que cet édifice est devenu en 1895 musée départemental de la Loire-Inférieure.

 

Il est actuellement fermé pour travaux

Toutefois, des espaces d'exposition temporaires ouvrent régulièrement.

Sites de la communauté

Publications