En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

À Beaulieu, l’hôtel Mercure laisse place à un nouveau quartier

demollition hôtel Mercure

La démolition de l’ancien hôtel est en cours pour accueillir 168 logements et des bureaux. L’opération s’inscrit dans le cadre des quatre projets immobiliers qui vont redessiner le paysage du secteur Millerand-Dumont à l’horizon 2022.

Débutée en janvier, la démolition de l’ancien hôtel Mercure doit s’achever en juillet prochain. Le site de l’ancien établissement hôtelier, dont l’activité a cessé au printemps 2017, accueillera ensuite 168 logements et 4100 m2 de bureaux. Le projet est piloté par le Groupe Giboire et les travaux devraient démarrer au printemps 2019 pour une livraison attendue en 2021.  Ces transformations ont été présentées aux habitants lors d’une réunion publique le 26 avril dernier.

Un secteur en pleine mutation    

L’îlot Mercure fait partie des quatre projets immobiliers qui transformeront le secteur Millerand-Dumont à l’horizon 2022. Ce site d’environ 3 hectares est délimité au nord par le chemin de la Veuze, à l’ouest par le boulevard Millerand, à l’est par la rue du Cherche-Midi et au sud par le quai Dumont d’Urville (au débouché du pont Senghor). Menées par les promoteurs ADI, Giboire et Arc, trois autres opérations viennent redynamiser le quartier :

  • L’îlot Senghor. Une résidence Appart’Séniors a été livrée à l’été 2017, rue Marc Vaubourgoin. Destinée à des personnes valides et autonomes, elle comprend 72 logements du T1 bis au T3 et un club house.
  • L’îlot Léopold. Situé entre la rue du Cherche-Midi et le quai Dumont d’Urville, le site regroupera 180 logements et 100 m2 de locaux destinés à des professions libérales. La livraison des constructions devrait s’échelonner entre fin 2018 et début 2019.  
  • L’îlot Bagan. Dernier-né de ces projets, cet îlot accueillera 120 logements et 1500 m2 de bureaux à la place de l’ancienne Trésorerie. La livraison est attendue pour 2021-2022.

Pour garantir une mixité sociale, ces programmes immobiliers compteront au moins 10 % de logements sociaux et 25 % de logements abordables.

Préserver le caractère paysager du site

Si ces opérations immobilières sont à l’initiative de groupes privés, la mutation de l’îlot Millerand-Dumont reste encadrée par la collectivité. Alors que la place de la Galarne toute proche vient de se refaire une beauté, améliorer les espaces publics du quartier est une priorité.  « Nos urbanistes souhaitent faire un cœur d’îlot piéton avec un square au milieu. Cela répond à la demande des habitants du quartier : à la fois conserver le caractère paysager du site avec les peupliers et plus largement avoir un espace public qui complète ceux déjà présents, notamment la place de la Galarne. L’idée, c’est aussi d’avoir un lien entre la rive nord et la rive sud de la Loire », indique la Société d’aménagement de la métropole Ouest Atlantique (Samoa). Les travaux ne sont pas encore programmés mais ces aménagements devraient accompagner la livraison des derniers îlots entre 2021 et 2022.

Mis à jour le 28 mai 2018