En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Vidéo] Comment mieux accueillir les tout-petits ?

Le 10 novembre, parents, assistantes maternelles, professionnels de multi-accueils et institutions se sont retrouvés pour signer la charte qualité d’accueil des tout-petits. C’est l’aboutissement d’un travail collectif de 18 mois avec 47 engagements concrets pour améliorer encore l’accueil des jeunes enfants de 0 à 3 ans.

« Un vrai parcours du combattant ! ». C’est le sentiment de Thibault, jeune père, quand il repense à la période de recherche d’un mode de garde pour son enfant. « On a eu l’impression d’être perdu, noyé dans une multitude d’informations données, sans réussir à y voir clair pour bien choisir entre une assistante maternelle, une crèche ou une garde à domicile. » Pour mieux accompagner les parents, la Ville de Nantes a donc décidé de travailler avec la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) et le Département de Loire-Atlantique « sur un parcours cohérent d’information dès la déclaration de grossesse », indique Astrid Surget, de la direction petite enfance à la Ville de Nantes.

47 engagements concrets

C’est l’une des avancées concrètes de la démarche « Charte Qualité d’accueil des tout-petits  Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre», engagée en juin 2017 par la Ville de Nantes, en partenariat avec la CAF et le département de Loire-Atlantique. Le 10 novembre, l’ensemble des participants à la démarche se sont retrouvés pour signer cette charte qualité et échanger sur les 47 engagements concrets actés Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre. « C’est une étape importante, souligne Ghislaine Rodriguez, adjointe à la petite enfance à la Ville de Nantes. Cette charte et les actions que nous engageons ensemble, viennent nous redire à quel point la qualité de la relation entre le parent et le professionnel est un préalable à la qualité de l’accueil du jeune enfant ».

Pour améliorer cette relation, un autre engagement est de créer un « cahier d’accueil », outil de dialogue avec les parents proposé aux assistantes maternelles, crèches et gardes à domicile. « Parfois, faute de temps, on fait l’impasse sur le temps d’échange, note Yveline, assistante maternelle. C’est pourtant essentiel, par exemple pour savoir ce qu’a fait l’enfant le week-end, afin de prolonger son expérience à travers des lectures ». Dans ce cahier pourraient ainsi être notés les petits évènements de chaque jour. « En multi-accueil, c’est aussi important de montrer aux parents que leur enfant a compté au sein du groupe », ajoute une professionnelle de multi-accueil.

Une démarche participative de 18 mois

Depuis juin 2017, la démarche « Charte Qualité d’accueil des tout-petits » s’est organisée autour de trois ateliers d’échange entre professionnels, parents et institutions. Ensemble, ces participatns ont rédigé un premier projet de charte. La contribution a également été ouverte sous forme numérique à tous les Nantais de janvier à mars 2018. A l’issue de ce travail, l’ensemble des participants a émis un avis citoyen en mai 2018, projet sur lequel la Ville a répondu à travers 22 propositions, déclinées en 47 engagements. Elles concernent à la fois l’offre d’accueil, l’information des familles, le bien-être du tout-petit durant son temps d’accueil, le dialogue entre les accueillants de l’enfant et de sa famille, la place et le rôle de chacun. Quatre engagements sont partagés avec la CAF et le Département de Loire-Atlantique dans le cadre d’une convention qui sera votée au conseil municipal de décembre 2018.

« Ce n’est pas l’année zéro d’une qualité de l’accueil des tout-petits. Chacun a déjà fait beaucoup, mais il reste des choses à inventer », a conclu Johanna Rolland, maire de Nantes, venue à la rencontre des participants. De notre côté, nous allons notamment mobiliser notre CCAS pour apporter une attention particulière aux familles les plus en difficulté à la recherche d'un accueil individuel ». La démarche collective menée à Nantes intéresse aussi au plan national : Sylviane Giampino, présidente du Haut conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge, regarde avec attention ses conclusions pour définir un référentiel national d’accueil du jeune enfant.

 

Pratique :

Mis à jour le 14 décembre 2018