En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Commerce : la renaissance du passage de la Châtelaine

commerce, réouverture du passage de la Châtelaine entre la rue Crébillon et la rue Scribe

Le passage commercial, détruit par un incendie en avril 2012, a rouvert ses portes vendredi. Entièrement reconstruit, il fait de nouveau le lien entre les rues Scribe et Crébillon, avec deux premiers commerces : les enseignes COS et SuperDry.

Bonne nouvelle pour les amateurs de shopping en centre-ville. Six ans après l'incendie qui, en plein carnaval, avait ravagé une grande partie de ses commerces et certains logements attenants, le passage de la Châtelaine est de nouveau accessible depuis vendredi 25 mai 2018. Dès la réouverture, les curieux se sont pressés pour découvrir le nouveau visage de la galerie, percée en 1961 pour relier le 11 rue Scribe aux 18-20 rue Crébillon, une artère emblématique du centre-ville à l'origine de l'expression "crébillonner", c'est-à-dire flâner dans les rues commerçantes !

"Ceux qui ont connu l'ancien passage vont trouver beaucoup de changement", explique Jean-Pierre Quatrhomme, président directeur général d'Immovalor Gestion (groupe Allianz), propriétaire des lieux. Exit l'escalator et les vitrines au design très marqué des années 60-70. Le passage de la Châtelaine a été entièrement reconfiguré pour laisser entrer la lumière et créer une ouverture sur les commerces des rues Scribe et Crébillon. Afin de combler l'écart de niveau entre les deux artères commerçantes et faciliter les circulations piétonnes, un escalier et un ascenseur en verre ont été créés. Et les façades habillées de béton blanc, un clin d'oeil à la pierre de tuffeau très présente dans le quartier. "L'objectif était d'apporter une touche de modernité à cette rue intérieure située en plein coeur historique, à deux pas des places Graslin et Royale", poursuit Jean-Pierre Quatrhomme.

Deux "locomotives" commerciales

La façade côté rue Scribe ne sera achevée qu'en juillet, mais les deux premières enseignes ont déjà investi le Passage de la Châtelaine. COS, filiale haut de gamme de l'enseigne H&M, occupe 860 m2 sur deux étages. Et SuperDry 260 m2 au niveau haut, donnant sur la rue Scribe. "Ces deux locomotives commerciales représentent 61% de la surface commerciale", précise Jean-Pierre Quatrhomme. Des négociations "avancées" sont en cours pour deux autres boutiques plus petites, et pourraient se concrétiser d'ici l'inauguration, prévue en septembre 2018. La nouvelle galerie comptera au total 7 enseignes autour de l'équipement de la personne et de la maison (habillement, décoration, ameublement). Un coin de convivialité, bar ou salon de thé, est également imaginé au niveau haut, côté rue Scribe.

Autre nouveauté  : la création de 31 logements (groupe Nacarat) organisés autour d'un jardin central sur les toits du passage. La livraison de ces Jardins de la Châtelaine cet été signera la fin d'un chantier long et minutieux pour faire renaître ce lieu emblématique du centre-ville, édifié au milieu des immeubles du 18e et 19e siècles.

"Le renouveau du passage de la Châtelaine s'inscrit pleinement dans notre volonté de redynamiser l'hyper centre-ville", apprécie Alain Robert, adjoint au maire chargé de l'urbanisme et du commerce. En quelques années, le quartier a vu la rénovation complète du passage Pommeraye, de la place Graslin et des rues alentours, avec la piétonisation des rues Santeuil, Franklin, Crébillon, Rameau, Grétry et Sufren.

Mis à jour le 28 mai 2018