En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Emploi : un troisième trimestre 2016 plutôt favorable sur la Métropole Nantaise

Pole Daniel Asseray - atelier "remplir une lettre de motivation "améliorez vos outils de candidature"

Les chiffres sont parlants. D’après le baromètre conjoncture emploi de l’Agence d’Urbanisme de la Région Nantaise (Auran), le 3e trimestre 2016 est encourageant dans la Métropole. Le nombre de demandeurs d’emploi à diminué, notamment chez les jeunes.

La Métropole Nantaise s’en sort bien. Dans un contexte national stable mais fragile, les indicateurs sont de nouveau positifs dans la zone d’emploi nantaise. Selon les chiffres de l’Auran, Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre si le taux de chômage reste stable par rapport au second trimestre 2016 (7,9%),  il est en baisse de 0,7 % par rapport à l’an dernier. Le nombre total d’inscrits à Pôle Emploi baisse de 2 % avec 67 868 demandeurs d’emploi en fin de mois inscrits au 30 septembre 2016. La baisse la plus significative est celle du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A (demandeurs d’emploi en fin de mois, sans emploi, n’ayant exercé aucune activité au cours du mois et tenus de rechercher un emploi), qui diminue de 6,3 % par rapport au 3e trimestre 2015. En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie C (demandeurs d’emploi en fin de mois ayant exercé une activité réduite courte au cours du mois – plus de 78 h – et  tenus de rechercher un emploi), augmente de 5,8 % par rapport à l’an dernier.

Forte baisse chez les moins de 25 ans

La baisse du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A touche autant les femmes (- 6,3%) que les hommes (- 6,4%). En revanche, elle est beaucoup plus marquée chez les moins de 25 ans chez qui le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A a diminué de 16, 9 % entre le 3e trimestre 2015 et le 3e trimestre 2016. Même si elle est beaucoup moins prononcée, on relève également une diminution du nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A de 2,5 % chez les seniors.

Un regain de l’intérim et du secteur privé

C’est sans doute ce qui explique la hausse de demandeurs d’emploi de catégorie C. La proportion d’emplois intérimaires a augmenté de 18,8 % au 3e trimestre 2016 par rapport au 3e trimestre 2015. Une hausse visible dans tous les secteurs d’activités mais particulièrement marquée dans ceux de l’agriculture, du commerce, des services, du transport et de la logistique et de l’hôtellerie-restauration. Un dynamisme sectoriel qui se répercute également sur l’emploi salarié privé qui connaît une hausse de 2,7 % au 3e trimestre 2016 (au niveau national, la hausse est de 0,9%).

Mis à jour le 15 février 2017