En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Eco Innovation Factory : une saison 5 prometteuse pour la fabrique de boîtes vertes

eco factory 2017 groupe

Une nouvelle promotion de l’Eco Innovation Factory, la fabrique d’entreprises vertes d’Atlanpole, est déjà au travail. L’objectif : six mois d’accompagnement pour des projets innovants autour de l’énergie, l’environnement et la ville durable.

Lancée il y a cinq ans par Atlanpole, l’Eco Innovation Factory veut donner un coup d’accélérateur à des entreprises innovantes (de moins de 2 ans) dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et des villes durables. Chaque année, six projets sont retenus et accompagnés pendant six mois, de septembre à février, par Atlanpole et ses partenaires. La promotion 2017 est prometteuse avec des projets variés allant de l’étude des milieux marins, au nettoyage de jouets en passant par la valorisation des déchets et l’expertise bioclimatique urbaine.

Une machine à laver les jouets !

Karamba Dabo, habitant Malakoff, a travaillé avec les acteurs de la petite enfance de son quartier pour imaginer Kidipur. « C’est la première machine à laver qui nettoie, désinfecte et sèche en maximum 15 minutes tout ce qui est bois, plastiques et tissus, avec un litre d’eau pour 10 cycles (40 litres pour un cycle pour une machine à laver traditionnelle) explique-t-il. » Kidipur va alléger la pénibilité du travail des professionnels et améliorer la lutte contre les épidémies de maladies transmises notamment par les jouets. « Avec l’accompagnement d’Eco Innovation Factory, nous allons mieux structurer notre projet et avoir des conseils sur comment se lancer », ajoute Karamba Dabo.

Pour Clémence Caulle, Julie Meilland et Aurore Movellan, Eco Innovation Factory leur permettra de rendre leur discours plus accessible, de rencontrer des clients potentiels et d’apprendre à chercher des financements. « Nous avons l’idée d’Ocean Zoom mais nous ne savons pas comment la mettre en place sur le long terme. Nous voulons utiliser un micro-organisme marin, le foraminifère, pour étudier la qualité de l’eau et de l’environnement avant, pendant et après des projets en milieu maritime. C’est plus rapide et moins coûteux que les études d’impacts environnementaux actuelles. »

Six mois d’accompagnement collectif et individuel

Gagner en visibilité, transposer des connaissances académiques vers l’opérationnel, acquérir des notions pour structurer une entreprise, apprendre à présenter son projet devant des investisseurs… Les demandes des porteurs de projet sont multiples et l’accompagnement d’Eco Innovation Factory adapté. Ils bénéficieront de dix ateliers collectifs sur tous les aspects de la création d’entreprise (tests de marché, business model, financement…), de séances de coaching individuelles et de temps pour connaître et construire un réseau.

Parmi les autres projets, Newlyse veut recycler les plastiques non recyclables grâce à un procédé de pyrolyse verticale. Plastic Odyssey est un projet de voyage autour du monde en catamaran propulsé seulement par des déchets plastiques et proposant des solutions de recyclage. Soleneos propose des outils pour quantifier l’influence des choix d’aménagement sur le climat en ville, le confort thermique et les consommations énergétiques des bâtiments. Enfin Terra Innova veut utiliser les terres de chantier pour construire des ouvrages gratuits permettant d’améliorer la gestion de l’eau et la biodiversité (digues, support de plantes phyto épuratrices).

Mis à jour le 12 septembre 2017