En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Le restaurant « extra-ordinaire » Le Reflet ouvre ses portes

Un restaurant employant des personnels trisomiques : c’était le projet de fin d’études d’une jeune architecte d’intérieur nantaise, c’est aujourd’hui une nouvelle table dans le centre-ville de Nantes !

De grands sourires, de l’émotion, un peu d’appréhension aussi… C’est le menu quotidien de l’équipe du restaurant Le Reflet Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, qui ouvre en cette mi-décembre dans la rue des Trois-Croissants, à Nantes. Une équipe véritablement « extra-ordinaire » : aux côtés du gérant et de la chef de cuisine, l’établissement emploie deux cuisiniers et quatre serveurs trisomiques.

« Mon grand frère est trisomique et de fait, on est confronté au regard des autres, on voit que beaucoup reste à faire, explique Flore Lelièvre, qui a imaginé ce projet dès 2013, pour achever sa formation d’architecte d’intérieur. Mon idée était donc de créer un lieu qui leur permette de s’intégrer dans la société ».

« Banaliser la différence, dans un lieu ordinaire »

Le projet de fin d’études de la jeune Nantaise a soulevé l’enthousiasme. Son professeur à l’école Pivaut, Jérôme Nicot, s’y est associé très tôt. Un réseau de compétences diverses s’est mis en place puis s’est constitué en association, Trinôme. A l’été 2016, elle a conduit une levée de fonds qui a dépassé toutes les espérances en rapportant 400 000 €. Le financement participatif a également été sollicité. « Nous avons ainsi pu acheter plus facilement les murs et le fonds de commerce », explique Flore, qui parle d’une « aventure humaine très forte ».
Recrutés pour leur motivation, les six employés porteurs de trisomie 21 vont donner une visibilité à toute une catégorie de la population. « Il faut banaliser la différence et pour cela, il faut un lieu où se rencontrer. Un lieu ordinaire, comme un restaurant », insiste la jeune femme.

Projet de partenariats avec des chefs locaux

De lourds travaux d’accessibilité ont été réalisés pour transformer l’ancienne Table des Roys, nom de la précédente enseigne. « On leur demande toujours de s’adapter. Ici, c’est le lieu qui s’adapte », souligne Flore. Une gamme d’assiettes a été imaginée et permet une prise en main plus facile. Un système spécifique de prise et de transmission des commandes a été mis au point, tous les employés ne maîtrisant pas l’écrit. Une salle de repos a été aménagée, pour surmonter les coups de fatigue.
Le lieu totalise 36 couverts. Ce qu’on trouve dans les assiettes ? « Une cuisine française et du monde, avec des produits de saison ! » précise Flore, qui imagine à terme des partenariats avec des chefs locaux pour apporter de nouvelles saveurs. A vous de goûter cette cuisine où différence rime avec solidarité !

 

Pratique :

Le Reflet Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre
4, rue des Trois-Croissants.

  • Ouvert le midi du mardi au vendredi, et le soir du jeudi au samedi.
Mis à jour le 14 décembre 2016