En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Nantes dans le peloton de tête des villes les plus cyclables de France

cycliste, cycle et vélo centre ville de Nantes piste cyclable

La Fédération des usagers de la bicyclette vient de dévoiler les résultats de son « Baromètre des villes cyclables ». Nantes décroche la seconde place du palmarès, derrière Strasbourg et devant Bordeaux.

Après plusieurs mois d’enquête, la Fédération des usagers de la bicyclette Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre (FUB) a dévoilé le palmarès du  Baromètre des villes cyclables, vendredi 16 mars 2018 à l’occasion de son 18e congrès.

Nantes, qui assume depuis plusieurs années une politique volontariste en faveur de la petite reine, monte à la 2e place du podium des villes de plus de 200 000 habitants, derrière Strasbourg et devant Bordeaux.

Sorte de prix du public des villes où il est le plus facile de se déplacer à bicyclette, ce baromètre a été établi au terme d’une grande enquête lancée de septembre à novembre 2017 pour recueillir le ressenti des usagers sur la pratique du vélo dans leur ville, autour de cinq catégories : sécurité, confort, efforts de la commune, ressenti général, stationnement et services.

« C’est la plus grande concertation cycliste nationale jamais organisée », précise Annie-Claude Thiolat, présidente de Place au Vélo à Nantes et administratrice de la FUB. En trois mois, plus de 113 000 réponses ont été recueillies dans toute la France. L’opération s’inspire d’une étude similaire réalisée en Allemagne tous les deux ans depuis 1998.

Un climat vélo « plutôt favorable »

Avec un climat vélo jugé « plutôt favorable » par les 2 863 personnes qui ont répondu localement à l'enquête, Nantes obtient un honorable 3,7 sur 6, contre 4,1/6 pour Strasbourg, meilleure note des villes de plus de 200 000 habitants, et Bordeaux, 3,5.

Selon le baromètre, les points forts de Nantes sont notamment la facilité pour louer un vélo ou trouver un atelier de réparation de vélo, les efforts faits par la ville en faveur du vélo, ou encore les rues en sens unique qui sont ouvertes à double-sens pour les vélos.

Pour la FUB, la cité des ducs de Bretagne montre l’exemple. La fédération pro-vélo considère en effet que « les villes ont encore des efforts à faire ». « La majorité des répondants estime qu’actuellement les conditions de circulation ne sont pas satisfaisantes : seulement 21 villes sur 316 classées ont obtenu une note supérieure à la moyenne », précise la fédération pro-vélo.

Nantes, qui a accueilli le congrès mondial Vélo-city en 2015, a lancé un ambitieux plan vélo 2015-2020 pour encourager cette mobilité douce qui ne représente encore que 3% des déplacements sur la métropole (6% à l’intérieur des boulevards nantais). Aujourd’hui 545 km de bandes et pistes cyclables sont accessibles, il y en aura 180 de plus d’ici la fin du mandat.

« Cette 2e place est une reconnaissance de notre engagement volontariste en faveur du vélo et des modes actifs. Elle récompense aussi le choix de nous inscrire résolument en faveur de la transition énergétique et la réduction des gaz à effet de serre », salue Thomas Quéro, adjoint au maire de Nantes, qui a reçu le prix lors du congrès de la FUB à Lyon : « Ce prix est un véritable encouragement à poursuivre notre ambition et nos actions en partenariat avec les acteurs du territoire, notamment Place au Vélo qui participe à nos côtés à faire de Nantes une ville cyclable.»

Le futur Plan de déplacements urbains 2018-2027 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, discuté le 16 février 2018 en conseil métropolitain, prévoit de mettre les bouchées double pour atteindre 12 % en 2030. Un budget de 177 millions d’euros sera consacré pour encourager la pratique, avec en particulier l’aménagement de voies permettant de relier les communes. Dès septembre 2018, les services de location de vélo seront musclés et l’axe vélo nord-sud sera prolongé sur les bords de l’Erdre, du quai Ceineray au pont de la Tortière  Des travaux sont également en cours afin de créer une passerelle dédiée aux modes doux pour franchir le périphérique au niveau de la « Porte de Rezé ».

 

 

Mis à jour le 19 mars 2018