En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Autopartage : Marguerite fête ses 10 ans et se développe

Nouvelles stations, nouveaux services, nouvelle application : le service d’autopartage nantais continue de faire sa place parmi les solutions alternatives à la voiture individuelle.

En 2008 apparaissaient à Nantes les premières voitures noires et orange siglées marguerite. Le principe : l’utilisateur dispose d'une voiture qu’il loue uniquement pour la durée de son besoin, la prise et la dépose se faisant dans une même station. 10 ans plus tard, le service d’autopartage comptabilise plus de 2 100 utilisateurs. Qui sont-ils ? Des hommes (à 62%), actifs (35% sont employés et 24% cadres), habitants de Nantes à 85 %.

Mais c’est sans doute en terme d’enjeux de mobilité que marguerite affiche ses plus belles réussites : 69% des utilisateurs du service déclarent ainsi avoir abandonné leur véhicule personnel. « Faciliter la prise de conscience et le passage à l’acte, c’est l’ambition de Marguerite à l’échelle de la ville de Nantes », rappelle Denis Maure, directeur général du groupe SEPAMAT, holding propriétaire de la marque. Mieux encore : les utilisateurs se démarquent par leur « multi modalité » : en clair, ils recourent plus facilement aux transports en commun, à la marche à pied ou au vélo. « Ainsi, 74% d'entre eux combinent le service autopartage avec les transports en commun et 38% avec bicloo, le système de vélopartage nantais », observe marguerite.

Une nouvelle station par trimestre

Le réseau, qui compte 55 véhicules et 47 stations en 2018, poursuit son développement. Il devrait s’étendre au rythme d'une nouvelle station par trimestre en 2019. Dès ce mois d’octobre, une toute nouvelle application sera lancée avec de nouvelles fonctionnalités, comme l’ouverture de la voiture ou l’état des lieux avec smartphone.

Parmi les adaptations du service nantais, l’accès au service est devenu gratuit et sans engagement (formule Liberté), la facturation à la minute, la mise en place de forfaits 10 et 24h, le stationnement gratuit pendant 2 heures dans les parkings NGE, la gratuité de 22h à 6h. De quoi encourager  de ce mode de transport alternatif. « 50 nouveaux utilisateurs nous rejoignent chaque mois », se félicite Denis Maure.

Mis à jour le 14 septembre 2018