En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Avec le lindy hop, Hélène et Benoît font danser Nantes

Échappé des Années folles, le lindy hop revient sur le devant de la scène. À Nantes, Hélène et Benoît Mouzin pratiquent et enseignent cette danse de couple, rétro et pleine d’entrain. Rencontre.

Dans le studio qu’ils ont ouvert il y a un an et demi, dans le quartier Doulon, le couple s’entraîne sous l’œil attentif d’autres danseurs. Dans une poignée d’heures, ils seront des dizaines à fouler en rythme ce parquet ciré, pour le « Before swing », un événement organisé tous les samedis et ouvert à tous. Hélène et Benoît Mouzin vivent leur passion sans perdre une minute.
Originaires de Niort, ces jeunes quadragénaires au look vintage ont débuté le lindy hop en 2003, en cherchant une activité à pratiquer ensemble. Depuis la découverte de cette danse et de son énergie contagieuse, bercée d’orchestres live, jusqu’aux rendez-vous de la scène internationale, « là où la danse prend une autre dimension », en passant par les cours et la compétition, ils n’ont jamais arrêté de swinguer.

Une danse vivante

Sur les pistes, les deux tourtereaux s’envolent. Ils commencent les concours pour « se créer des souvenirs, continuer à partager et à évoluer », se prennent au jeu et remportent de nombreux prix au gré de compétitions tout autour du monde. Lorsqu’ils arrivent de Niort  à Nantes, en 2008, le lindy hop n’a pas encore le vent en poupe, comme aujourd’hui : « On voit un engouement ces dernières années, porté par la mode du vintage ». Le couple décide alors de monter son école de danse, Miss Swing & Friends Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, « pour faire grandir la communauté nantaise et se créer plus d’occasion de danser ». Le lindy hop côtoie d’autres styles comme le balboa, le solo jazz et le rock’n’roll.

Sept ans plus tard et 200 élèves au compteur, Hélène et Benoît sont toujours aussi mordus : « Ce qui est génial avec le lindy hop, c’est qu’il y a une évolution permanente ». Cette danse de couple apparue dans les ballrooms d’Harlem à la fin des années 1920 a toujours été pratiquée dans un esprit festif, avec une large place pour l’improvisation. Le couple s’attache donc à faire vivre le lindy hop à Nantes, à travers les cours (réouverture des inscriptions en juin 2019) et de nombreux événements : rendez-vous dansants Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, soirées au bal pop’, initiations pour le festival Débord de Loire ou le Quai des plantes à partir de mai, etc. Car s’ils apprennent à leurs élèves les fondamentaux, ils les poussent aussi à sortir pour danser. « Le lindy hop est une danse du ressenti, il faut apprendre à lâcher prise pour s’amuser avec son partenaire ». Et que ça swingue !

Mis à jour le 28 décembre 2018