En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Quand Nantes célèbre la chanson francophone

Porté par la Cité des congrès et la Bouche d’air, la saison des Éclats Francophones nous fait voyager de la France au Québec. Petit tour d’horizon de la 6e édition.

Après Pierre Lapointe en ouverture des Éclats francophones, millésime 2018, c’est une autre figure emblématique de la chanson québécoise qui montera sur la scène de la salle Paul-Fort le 8 novembre. Safia Nolin, 26 ans, nous transporte dans son univers folk sombre et fragile avec une voix qui rappelle celle de Cat Power. Son ami Pierre Lapointe, présent à la conférence de presse de cette nouvelle saison des Éclats Francophones, analyse le phénomène : « Au Québec, tout le monde parle d’elle pour différentes raisons : elle n’a pas eu peur de lancer des polémiques, elle a un physique particulier, elle aime les femmes, elle ne s’est jamais cachée de rien… Il y a eu un effet libérateur chez une grande partie de la population et ça a aussi réveillé la haine chez beaucoup de gens. Elle a surtout une maturité étonnante pour son âge dans sa façon d’exprimer les émotions. »

La langue innue à l’honneur

Au total, huit artistes et groupes québécois sont programmés lors de cette 6e édition. « Les Éclats Francophones sont l’occasion de rencontres assez formidables avec des artistes qui peuvent, par le biais de cette saison, se faire connaître du public français et nantais en particulier », explique Denis Caille, directeur général de la Cité des Congrès.

Le 19 mars, la salle Paul-Fort accueillera Florent Vollant, un des premiers artistes autochtones à connaître une reconnaissance internationale en chantant en innu, une langue amérindienne. Le 15 mai, autre temps fort en clôture de cette saison : la venue du conteur-chanteur Fred Pellerin. Pierre Lapointe ne tarit pas d’éloges sur son compatriote : « Il est drôle et charismatique. Il a donné un souffle nouveau à une tradition qui vivotait chez nous. Il faut aller le voir, c’est un ordre ! »

Une dose de french touch

Si le festival fait la part belle aux talents venus d’outre-Atlantique, les artistes français ne sont pas oubliés. La chanteuse Pomme, qui a collaboré avec Safia Nolin, donnera un concert aux accents country-folk le 26 février. « C’était intéressant de programmer une artiste ayant des connexions particulières avec le Québec », précisent les organisateurs du festival. Les Éclats Francophones nous emmèneront également à La Réunion avec la chanson franco-créole militante du groupe Grèn Sémé le 21 mars !

Mis à jour le 7 novembre 2018