En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Dossier] Focus sur les saisons culturelles 2018-2019

Chanson, théâtre, rock, grande musique, danse, arts visuels, arts du cirque… Les structures culturelles nantaises vont aligner des dizaines de propositions tout au long de la saison 2018-2019.  Leurs responsables nous éclairent sur la tonalité et nous confient quelques-uns de leurs coups de cœur.

Théâtre universitaire

Le projet artistique du TU est tourné vers la jeune création, soutient l'émergence d'artistes de la scène ou de nouvelles formes scéniques. Nolwenn Bihan, directrice artistique, nous fait découvrir les points saillants de la saison 2018-2019.

Une intention : le désir partagé

« Être un théâtre à entrées multiples en imaginant des contextes variés de relation à l'art » : c’est ce qui traverse une programmation « résolument ancrée dans son temps, mais aussi une offre plurielle de pratique théâtrale, chorégraphique et écriture critique tout au long de l'année ouverte à tous ». Les enfants (dès 6 ans) peuvent suivre une série d'ateliers philosophiques pendant que les parents sont au spectacle : « Du baby sitting pour éveiller la pensée critique et aiguiser son regard ». Plusieurs propositions participatives ponctuent la programmation : de la construction partagée d'une tribune avec le collectif d'architectes nantais YAPA, à la performance pour chanteurs aventureux « We can be heroes » en ouverture de la saison en passant par la vague chorégraphique « Waving » au « Tanz Karaoke » du chorégraphe Willi Dorner qui invite les Nantais à partager leur danse intime.

Une nouveauté : SPLASH !

« Nous avons imaginé un focus qui explore une friction entre les arts vivants et les arts plastiques, en invitant des artistes qui sondent des limites des disciplines, et se nourrissent des arts visuels, du cinéma, de la performance, du dessin, de la photographie, etc. » explique Nolwenn Bihan. SPLASH ! mêlera spectacles, atelier de pratique, rencontre et performances. Ce nouveau rendez-vous a été imaginé en partenariat avec l’école des Beaux-arts, le FRAC Pays de la Loire, le Musée d'arts et le Cinématographe.

Coup de coeur n°1 : « Le Syndrome du Banc de Touche »

Léa, 30 ans, seule en scène, face à sa psy, conseillère Pôle emploi ou Aimé Jacquet se rêve en numéro 10 de l'équipe de France de football pour conjurer son syndrome : celui d'être toujours mise sur la touche, d'être toujours celle qui n'a pas le premier rôle... « Un véritable marathon théâtral bourré d’humour et de poésie, une ode aux incertains, aux timides, aux maladroits et aux losers magnifiques, sur fond de Coupe du monde 1998. Ou quand la puissance du succès se nourrit de la beauté l'échec ». Représentations les 26 et 27 septembre (BAM ! Surprise party artistique).

Coup de coeur n°2 : « Tourista »

Après son exaltant premier spectacle « Projet Loup des steppes », le Nantais Tanguy Malik Bordage, artiste compagnon du TU, crée en novembre une nouveau voyage théâtral, poétique et visuel, une quête sensible du vide et du lâcher-prise : « Au carrefour de ses histoires intimes et de la grande fresque humaine, il nous fait la promesse d'une grande épopée spectaculaire touchante, déstabilisante et résolument vivante ». Représentations du 8 au 15 novembre.

Coup de coeur n°3 : « Waving »

Le duo INUI porte cette création participative pour 100 danseurs novices et professionnels. « Elle puise ses ressources dans l'univers océanique, explore les variations du mouvement à partir de la vague, compose un véritable paysage en mouvement, et convoque la danse chorale comme forme politique de la joie ! ». Représentations les 25 et 26 janvier.