En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Le lieu unique : découvrez la programmation de la saison 2017-2018

La bibliothèque, la nuit, pièce de théâtre de Robert Lepage, inspiré d’un roman d’Alberto Manguel, ouvre, en septembre prochain, la saison 2017-2018 du lieu unique. Suivront plus de quarante autres spectacles, dont une vingtaine de créations originales. Expositions, festivals et conférences sont également au programme.

« Questionner le monde, pour imaginer l’avenir », c’est le leitmotiv de la programmation de la saison 2017-2018 du lieu unique. Les artistes qui fouleront la scène nationale sont des «observateurs du monde » qui aspirent « à fabriquer le futur » indique en substance Patrick Gyger, le directeur du lieu unique.

Créations avant-gardistes

En février, la danseuse et chorégraphe japonaise Kaora Ito proposera Robot, l’amour éternel. « Les humains peuvent-ils créer des robots qui combleraient tous leurs besoins ? Un androïde pourrait-il avoir quelque chose d’humain ? » s’interroge-t-elle notamment. Le même mois, Joris Mathieu et la Compagnie Haut et court mettent en scène un texte « inédit » d’Antoine Volodine pour « interpeller nos identités numériques ».

Deux spectacles parmi la vingtaine qui entrent dans la catégorie « créations » de la programmation. Christophe Havard, Charles-Henry Béneteau et Anthony Taillard, « jouant sur une seule et même guitare électrique agrémentée de dispositifs motorisés contrôlés à distance », lanceront, en octobre, avec Immensity of the territory, une saison musicale riche en propositions avant-gardistes, tous styles confondus.

Côté expositions, le lieu unique évoluera entre art brut japonais (Komorebi) et courts-métrages, sculptures et installations réalisés en partenariat avec l’organisation pour la recherche nucléaire (Cern) de Genève, et la fondation pour l’art et la création technologique  (Fact) de Liverpool (Le Point de vue de nulle part).

Le festival Variations, musiques pour pianos et claviers, revient, en mars, pour sa 2e édition. Pour leur 6e édition, les géopolitiques de Nantes, organisées avec l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), avec le soutien de Nantes métropole, mettront les frontières et l’hospitalité au centre des débats.


Ouverture de la billetterie, mercredi 14 juin à 12 h 30.
Tarifs des places : de 9 à 29 €. Mais nombreuses manifestations et représentations gratuites.

Mis à jour le 13 juin 2017