En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

L'exposition du Muséum explore nos rêves d'éternité

Le Muséum d'histoire naturelle de Nantes présente une exposition s'appuyant sur des objets archéologiques et la recherche scientifique et médicale. «Eternité, rêve humain et réalités de la science» explore nos désirs d'éternité d'hier à aujourd'hui.

Elixirs de longue vie, momification, cœur artificiel... De tout temps, l'homme a rêvé d'éternité et cherché à vivre plus longtemps. L'exposition présentée jusqu'au 12 mars 2018 au Muséum s'intéresse à cette question sous le titre «Eternité, rêve humain et réalités de la science». Des objets archéologiques comme une momie égyptienne ou une recette d'élixir de longue vie sont présentés pour illustrer ce rêve ancien.

«Une partie de l'exposition est aussi dédiée à la recherche scientifique et médicale qui vise à réparer l'homme et accroître son espérance de vie», précise Philippe Guillet, directeur du Muséum.

Manipulez une main bionique

«On peut y manipuler une main bionique, observer un cœur artificiel, comprendre en vidéo la recherche sur les cellules souches ou découvrir les animaux étudiés par les chercheurs, comme la salamandre, spécialiste dans la régénération de ses membres.»

L'exposition s'intéresse aussi à l'espérance de vie des animaux - comme cette palourde Ming âgée de 507 ans -  et aux espèces disparues comme le grand pingouin ou le pigeon migrateur via les précieuses collections d'animaux et de fossiles du Muséum.

Enfin le visiteur est invité à prendre du recul pour se pencher sur le temps de notre espèce (200 000 ans) «et observer que même si nous ne sommes pas éternels, nous sommes porteurs d'éternité grâce aux atomes, tel le fer dans le sang, qui nous constituent».
    


Pratique :

Du 19 mai 2017 au 12 mars 2018, au Muséum d’histoire naturelle

Exposition co-construite avec le Musée du Fjord (Québec) et l'Espace des Sciences de Rennes et reconnue d'intérêt national.  

Plus d'infos :

Mis à jour le 5 juillet 2017