En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Interculturalité et insolite pour la 13e édition d’Aux Heures d’été

Concert de Redi Hasa & Maria Mazzotta (chants méditerranéens et balkaniques) dans les douves du Château des Ducs de Bretagne, organisé par l'association culturelle de l'été.

Le festival Aux heures d’été revient, pour la 13e édition, proposer aux Nantais des rencontres avec des artistes du monde. Pendant six semaines, du 11 juillet au 18 août, profitez de concerts, de spectacles vivants, de cinéma, de lecture, gratuits, un peu partout dans Nantes.

« Ralliez-vous au rendez-vous humain, au monde sans frontières et sans discriminations, au monde d’éthique et d’égalité qu’est Aux heures d’été ! Incluez votre voisin, accueillez votre prochain, rencontrez des habitants de votre ville ou d’ailleurs, vivez la diversité ! » Tels sont les mots de l’équipe du festival pour encourager les Nantais(es) à venir profiter de la programmation de qualité et gratuite d’Aux heures d’été.

La 13e édition du festival se veut toujours riche en découvertes d’artistes du monde et en convivialité. « Pour la 3e année consécutive, Aux heures d’été investit le cours Saint-Pierre et lui redonne l’ambiance d’une grande place de village », précise Loïc Breteau, le directeur de l’association culturelle de l’été, organisatrice de l’événement. « Pendant le festival, les gens ont plaisir à être ensemble, à retrouver une dimension humaine dans un monde un peu compliqué. »

La majorité des concerts présente des artistes qui confrontent les musiques traditionnelles aux musiques actuelles et savantes. Parmi les coups de cœur des programmateurs : Black String, des musiciens traditionnels coréens accompagnés d’un guitariste aux influences jazz/rock, Tamer Abu Ghazaleh, un joueur de oud qui offre un concert de rock arabe contemporain, ou encore Bcuc, qui mêle musiques traditionnelles d’Afrique du sud, basse électrique et chants soul ou hip hop.

 

Cinq rendez-vous chaque semaine

Le mardi à 20 h
Concert intimiste dans les douves du Château

Cela commence le 11 juillet avec Black String, qui mélange les percussions traditionnelles à la guitare électrique dans un esprit très expérimental.
Le 25 juillet, ne manquez pas Lula Pena, une chanteuse et guitariste portugaise qui se fait rare. « Elle chante un fado très sobre, différent de ce que l’on connaît, explique Cécilia Guénégo, programmatrice d’Aux heures d’été. Elle a une présence un peu mystique, ce sera magnifique dans les douves du château !


Le mercredi à 16 h
Spectacle pour enfants au parc de Procé

Premier rendez-vous le 12 juillet avec un conte lyrique, Abeilles et bourdons, un spectacle qui éveille les enfants au changement climatique.
Dernier rendez-vous sous forme de bal breton le 16 août avec Par le bout du Noz, de Ronan Le Gourrierec. « Il est au milieu des enfants qui dansent, avec son instrument et il apprend les danses bretonnes et régionales de manière très ludique », ajoute Cécilia Guénégo.


Le mercredi soir
Cinéma en plein air

Première séance le 12 juillet à 22h45 avec D’une pierre deux coups, de Fejria Deliba à l’embarcadère du Port-Boyer. Cette séance sera l’occasion de découvrir l’action culturelle menée par l’association avec les habitants qui ont fabriqué des tentes pour aménager l’espace de projection.
Une séance exceptionnelle aura lieu le jeudi 13 à 22 h 45 au Jardin des plantes. Le film Hôtel du Nord, de Marcel Carné a été restauré et sera projeté dans le décor du jardin qui ouvre sa pelouse aux spectateurs sans chaussures !


Le jeudi à 20 h
Concerts sur le cours Saint-Pierre

Deux concerts chaque soir avec le 27 juillet Tamer Abu Ghazaleh, un artiste protéiforme qui propose une musique arabe alternative.  
Le 3 août les sud-africains de BCUC vont interpeller le public et les plonger dans une transe irrésistible dans un concert très physique et énergique.
Le 10 août, Bella Ciao propose un spectacle pour découvrir le patrimoine des chants italiens des travailleurs et révolutionnaires. Une bonne ambiance foutraque à la napolitaine.


Le vendredi à 13 h
Lecture au Jardin des plantes

Nous terminons chaque semaine avec un rendez-vous en douceur autour de lectures d’auteur, de comédiens, de musique », conclut Cécilia Guénégo. « C’est comme une séance de relaxation. »
Le 14 juillet, Sylvain Coher viendra lire la nouvelle qu’il a écrite lors de sa résidence aux Rendez-vous de l’Erdre 2016. Le 11 août, Marilyn Leray croisera des textes pour faire des portraits d’enfants confrontés à la dureté de la vie. Enfin, les lectures se termineront par la Nantaise Laurence Vilaine et sa "Grande Villa", accompagnée du percussionniste Bijan Chemirani.

Tous les événements sont gratuits.

Mis à jour le 11 juillet 2017