En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Plus d’élèves dans les écoles nantaises à la rentrée 2017

école Louise-Michel

Extensions d’écoles, ajustement de la carte scolaire… Le conseil municipal, réunit ce vendredi, a adopté plusieurs mesures pour accompagner la hausse des effectifs scolaires à la rentrée.

Signe de la dynamique démographique nantaise, le nombre d’élèves augmentera à nouveau dans les 113 écoles publiques de la ville à la rentrée prochaine. 300 élèves de plus sont attendus selon les prévisions, portant les effectifs à 19 600 écoliers au total. « Les moyens humains seront au rendez-vous pour accompagner la réussite des élèves », assure Myriam Naël, adjointe au maire chargée de l’éducation. Neuf ouvertures de classes ont d’ores et déjà été annoncées par le directeur académique, et sept autres sont envisagées.

Pour accompagner ce mouvement et préparer une rentrée dans de bonnes conditions, les élus ont adopté une série de mesures ce vendredi 31 mars.

La carte scolaire ajustée

Les périmètres scolaires – qui définissent les écoles de rattachement des élèves – vont enregistrer des changements sur certains secteurs de la ville, notamment :

  • Quartier Bottière-Chénaie : écoles Urbain Le Verrier et Julien Gracq,
  • Quartier Saint-Félix : écoles Fellonneau et Sully,
  • Quartier Centre Ville : écoles Emile Péhant, Molière et Léon Blum,
  • Quartier Centre Ville : écoles Emile Péhant et Chêne d’Aron,
  • Quartier Nantes-Erdre : écoles du Linot et Maison Neuve,
  • Quartier Nantes-Erdre : écoles Louis Pergaud et du Linot,
  • Quartier Nantes-Erdre : écoles de la Beaujoire et Maison Neuve.

« Il s’agit à la fois de rééquilibrer les effectifs entre les écoles voisines, mais aussi de favoriser la mixité sociale à laquelle nous sommes très attachés à Nantes », explique Johanna Rolland, maire de Nantes.

A noter : ces mesures concernent uniquement les enfants s’inscrivant pour la première fois dans les écoles publiques nantaises (petite section, déménagement à Nantes, passage de l’enseignement du privé au public…).

Les locaux réorganisés, des extensions à l’étude

Livraison de nouveaux programmes d’habitation, évolution de la population… Dans certaines écoles, on pousse les murs.

Pour répondre à la pression démographique sur la pointe est de l’île de Nantes, le conseil municipal a voté le lancement de l’extension de l’école maternelle Louise-Michel pour la rentrée 2018. Coût de l’opération : 1 M€ pour créer deux nouvelles classes, un dortoir et une salle mutualisée entre l’école et l’accueil périscolaire.

Des extensions sont aussi en cours dans les écoles Jacques-Tati (Nantes Sud), Grand Carcouët (Breil Barberie) et Ampère (Zola). Dans les prochaines années, la Ville envisage des travaux d’agrandissement à la Contrie, Beaujoire, Coudray ou Jacques-Tati. En attendant, dans ces quatre établissements, des bâtiments modulaires seront installés à la rentrée.

Une réorganisation des locaux va aussi intervenir dans les écoles Alphonse-Braud et Louis-Guiotton,les maternelles Henri-Bergson, Alain-Fournier et Gustave-Roch. Et pour nourrir tous ces jeunes esprits, les élus ont décidé en décembre 2016, l’extension de la cuisine centrale municipale. Les travaux démarreront cet été pour fournir 20 000 repas par jour en 2019, 5000 de plus qu’aujourd’hui.

Le saviez-vous ?

  • Avec un budget annuel de plus de 67 M€, l’éducation est une des premières priorités de la Ville
  • 19 300 élèves sont scolarisés en 2016 dans les 113 écoles publiques nantaises
  • 750 agents municipaux travaillent dans les écoles
  • Près de 7 écoliers sur 10 déjeunent à la cantine, 13 500 à 14500 repas sont servis chaque jour par la restauration scolaire.
Mis à jour le 31 mars 2017