En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Une école, une crèche et des espaces boisés pour le nouveau quartier Champ-de-Manoeuvre

Le sujet : Perspectives du futur groupe scolaire du quartier Champ de Manoeuvre
Credit : BARRE LAMBOT Architectes
Mots clés : école, groupe scolaire, Nantes Erdre, Champ de Manoeuvre

Les élus ont voté le programme des équipements et des espaces publics de la future ZAC Champ de Manoeuvre. Une école de 16 classes, un accueil de loisirs et une crèche accompagneront l’arrivée des premières familles en 2021.

Au nord-est de Nantes, dans la continuité du quartier Saint-Joseph-de-Porterie, l’ancien terrain d’entraînement militaire du Champ-de-Manoeuvre entame sa reconversion. Les 300 premiers logements sortiront de terre d’ici 2021. Pour accompagner le développement de ce quartier « très nature » qui a vocation à accueillir des jeunes ménages et des familles, le conseil municipal a voté, vendredi 29 juin 2018, la réalisation de plusieurs équipements publics au coeur du quartier :

  • Un nouveau groupe scolaire de 16 classes, maternelles et élémentaires. L’ouverture est prévue à la rentrée 2021 à l’entrée sud-ouest du quartier, pour la livraison des premiers logements. Tout en bois, le projet dessiné par le cabinet d’architectes nantais Barré-Lambot s’inspire de l’environnement dans lequel il prendra place.
  • Un accueil de loisirs, associé à l’école.
  • Une crèche de 60 places.

« Il s’agit de construire un nouveau quartier, dans une réelle mixité, à la fois dans les modes d’habiter et d’habitat, tout en s’adaptant et en préservant la biodiversité », explique Alain Robert, adjoint au maire en charge de l’urbanisme.

Champmaoeuvrenature18734.jpg (champ de manoeuvre ©Valery JONCHERAY)

La part belle à la nature

D’ici 2032, 1800 logements seront construits, sous des formes très variées : maisons individuelles, petits collectifs et immeubles plus élevés, habitat intermédiaire avec terrasses et jardins. Pour accueillir des ménages aux profils variés, le projet prévoit 25 % de logements sociaux, 30% de logements abordables et 45% de logements libres. Une offre de services et de commerces de proximité prendra également place à l’entrée de ce quartier de 50 hectares, qui conservera 22 hectares d’espaces naturels et boisés.

« La marque de fabrique de ce projet, c’est la nature », souligne Alain Robert. « Quand le ministère de la Défense a vendu cet ancien terrain militaire, on a trouvé des munitions. Une importante campagne a été entreprise pour nettoyer, ce qui a donné du temps à la nature pour reconquérir ce site. Zones humides, espaces boisés, clairières… Le bilan de sa biodiversité est assez extraordinaire. Le projet urbain a été dessiné par les paysagistes de l’Atelier Georges et les architectes d’Ateliers 2/3/4 en fonction de cette biodiversité, il va se glisser à l’intérieur de la nature ».

Premiers travaux à l’automne

Nantes Métropole Aménagement, aménageur de la ZAC, démarrera les principaux espaces publics de ce « bois habité » dès l’automne 2018, en même temps que la viabilisation des terrains à construire : le mail central qui permettra de traverser le quartier du nord au sud à pied ou à vélo, un bois sauvage, des jardins familiaux ou encore les premiers éléments de la plaine de loisirs. Ce « Champ libre », aménagé dans un esprit champêtre, offrira à terme des équipements sportifs, des jeux pour enfants et des tables de pique-nique. Depuis 2017, moutons et chèvres ont déjà pris possession des lieux ! Leur mission : entretenir les prairies bocagères qui font la singularité et la richesse du Champ de Manoeuvre.

Le Champ-de-Manoeuvre en 5 chiffres clés

  • 50 hectares, dont 22 hectares d’espaces naturels
  • 9 hectares de zones humides, des forêts et des prairies
  • 1800 logements construits à l’horizon 2030, les 300 premiers d’ici 2020-2021
  • 1 groupe scolaire associé à un centre de loisirs et une crèche
  • 1000 m² de commerces et services de proximité, 1 500 m² d’activités artisanales

 En savoir plus

Mis à jour le 29 juin 2018