En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Polices municipale et nationale patrouillent ensemble

patrouille conjointe police nationale et police municipale

Depuis début décembre, des patrouilles mixtes associant policiers municipaux et nationaux arpentent régulièrement le centre-ville. Une mise en commun des informations, des moyens et des compétences au service d'une plus grande efficacité.

Ce vendredi après-midi, ils sont quatre à s'élancer pour 3 heures de patrouille dans le centre-ville de Nantes. Deux policiers municipaux et deux nationaux, côte à côte. Cours Feydeau, des sacs poubelles suspects sont retirés du pied d'un arbre : fausse alerte. Sur le cours des 50 otages, rappel à la règle d'un policier municipal pour un jeune homme qui déambule, canette de bière à la main : un arrêté municipal interdit la consommation d'alcool sur la voie publique. Puis un contrôle d'identité de deux personnes rue de la Marne, à la sortie d'un magasin de vêtements concerné par une enquête pour vol. Les policiers nationaux vérifient au passage qu'ils ne sont pas sur le fichier national des personnes recherchées. Détour chez un commerçant de la rue qui fait part d'un sentiment régulier d'insécurité pour visionner avec lui les images de sa caméra de surveillance. Rappel à la règle un peu plus loin pour un chien mal tenu en laisse, là aussi l'application d'un arrêté municipal. Prévention, explications, l'enjeu est toujours de prévenir au mieux les dépôts de plaintes. Le marché de Noël est en vue avec une relève de policiers nationaux. Direction la rue Crébillon et ses commerces : plusieurs ont fait part de difficultés récentes.

Une patrouille mixte tous les 15 jours
"C'est la deuxième patrouille mixte que nous organisons, indiquent Olivier Bellanger, adjoint au pôle relations habitants de la police municipale et Anne-Sophie Rouland, de la police nationale. Ces patrouilles mixtes ont lieu tous les 15 jours avec un but classique d'ilotage. Mais la mise en commun des moyens et des informations nous permettent d'aller plus loin avec une réponse à chaque situation concrète de terrain car nous sommes complémentaires en compétences". 80% des questions relèvent de problèmes d'agressivité sur l'espace public, de points fixes de marginaux, de personnes trop alcoolisées, de vols à l'étalage ou de trafics de stupéfiants, qui alimentent un sentiment diffus d'insécurité. "La patrouille va essayer de régler des problèmes déjà identifiés en amont, de faire avancer certaines enquêtes en cours. Elle dispose aussi une part d'initiative sur le terrain et peut soulever de nouveaux problèmes."

Une collaboration renforcée depuis 2 ans
La collaboration entre policiers nationaux et municipaux n'est pas nouvelle. Mais elle s'est largement renforcée ces deux dernières années, notamment depuis l'embauche de 20 policiers municipaux supplémentaires en 2016. "Nous organisons régulièrement des déambulations communes à visée de recherche d'informations. Nous opérons aussi ensemble chaque semaine des opérations d'intervention et de contrôle pour rechercher les infractions," soulignent les représentants des deux institutions. Les patrouilles mixtes constituent donc un outil supplémentaire, au service de la tranquillité publique des Nantais et de la résolution des délits. Au même titre que les services apportés par la Maison de la Tranquillité publique Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, la vidéoprotection Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre ou l'ilotage de proximité des policiers municipaux. En 2017, ce sont ainsi 1638 patrouilles de proximité qui ont sillonné les 11 quartiers et permis 3300 prises de contact avec les habitants, les commerçants et les services publics.

L'info en plus

En 2017, l'activité globale de la Police municipale – gestion de proximité et surveillance générale -  affiche 6100 patrouilles, 3300 prises de contacts, plus de 22 000 verbalisations pour stationnement gênant et près de 4700 verbalisations pour autres infractions au code de la route. 375 individus ont été interpellés par des policiers municipaux et présentés à un officier de police judiciaire de la  Police Nationale.

Mis à jour le 18 décembre 2018