En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Onze mesures pour une ville plus propre

conférence de presse propreté

Nantes accentue son effort avec un ambitieux plan propreté qui décline onze nouvelles mesures. Au programme, un service public renforcé, un accent sur la sensibilisation, mais aussi la possibilité de sanctions.

Chaque année, Nantes dépense 15 millions d’euros pour la propreté. 227 agents travaillent tous les jours de l’année pour entretenir les trottoirs et chaussées, vider les corbeilles, enlever les petits déchets… Un investissement conséquent qui va s’accentuer. "Ce plan propreté, ce sont 11 actions concrètes et nouvelles, résume Johanna Rolland, maire de Nantes. Nous allons investir 5M d'€ supplémentaires en 3 ans. J’en fais une priorité. » Le plan a été construit sur trois axes : des services renforcés et adaptés, une politique de verbalisation accentuée et une sensibilisation accrue de tous à la question de la propreté.

 

Le service public  s’adapte aux nouveaux usages de l’espace public

1/ La lutte contre les points noirs et dépôts sauvages renforcée
La Ville ambitionne d’agir sur trois points noirs par quartier d’ici la fin de l’année avec un objectif zéro déchet sur ces espaces.  Une expérimentation sur le ramassage des cartons, notamment pour les commerçants, est conduite depuis 2017 sur 4 secteurs du centre ville. Elle se poursuivra. 100 équipements supplémentaires dédiés à la collecte du verre seront installés. Par ailleurs, la collecte du verre en centre-ville ne sera plus effectuée enter 12h et 14h, pour ne pas gêner les commerces. Enfin de nouvelles bornes pour la collecte des vêtements verront le jour d’ici à 2020.

2/ Un plan de proximité pour les encombrants
L’objectif est de diviser par deux les points encombrants sur l’espace public. Pour cela, Nantes dispose déjà de 13 locaux de pré-tri des encombrants, installés au rez-de chaussée d’immeubles collectifs. 17 nouveaux locaux verront le jour d’ici à 2020. Par ailleurs dans les quartiers du Breil, de Bellevue et des Dervallières, les sacs tri sac passeront de 50 à 30 litres en septembre pour qu’ils puissent bien être déposés par les habitants. Un dispositif testé jusqu’à la fin de l’année et généralisé à tous les quartiers en 2019.

3 / Du neuf pour les éco-points et déchèteries
Un nouvel éco-point verra le jour à la Patouillerie, et les éco-points de Chantenay et de La Beaujoire seront réhabilités, pour un budget de 2,5M€. Il est également prévu que la déchèterie de la Prairie de Mauves soit réhabilitée à son tour dans les années à venir.

4/ Les services s’adaptent à l’évolution du centre-ville
Plus fréquenté en période estivale, le centre de Nantes nécessite un effort accru. Les opérations de nettoiement seront  prolongées jusqu’à 22h en semaine, contre 19h30 jusqu’à présent. La Ville met également en place un service le dimanche après-midi. Sept renforts temporaires seront donc recrutés. Le périmètre d’action sera étendu, et une équipe de six agents, dédiée aux dépôts sauvages dans le centre-ville sera créée début juin. Enfin, pour dissuader les passants d’uriner dans la rue, 5 nouveaux uritrottoirs seront mis en place, de même que 8 nouveaux sanitaires automatiques et gratuits.

Renforcer la politique de verbalisation

5/ Création d’une brigade verte
A partir de janvier 2019, une brigade verte de cinq agents assermentés sera créée spécifiquement pour lutter contre les dépôts sauvages. Ses membres assureront des missions de médiation sur cette question, mais pourront également verbaliser, à hauteur de 68 euros.

6/ Création d’un observatoire de la propreté publique
Créée en 2014, la Commission médiation propreté publique deviendra à la rentrée 2018 un observatoire de la propreté publique. Sa mission sera de suivre l’évolution de la propreté dans les onze quartiers nantais, en lien avec les acteurs du territoire.

Respecter l’espace public, un défi collectif

7/ Des journées et semaines de sensibilisation au ramassage et au tri des déchets
Avec les associations de quartier, la Ville mène, à intervalle régulier, des journées et semaines de sensibilisation dans les différents quartiers. Une démarche qui se poursuivra.

8/ Une campagne de sensibilisation aux gestes de propreté
Pour que la ville demeure propre, il est essentiel que tous les citoyens se sentent concernés. Une campagne pédagogique sera donc lancée à l’automne pour responsabiliser tout un chacun et inciter au geste citoyen.

9/ Une journée citoyenne de la propreté
Le 15 septembre prochain, dans le cadre du « clean up day », Nantes lancera sa journée de la propreté citoyenne. Menée en partenariat avec des acteurs du territoire (la Jeune chambre économique, PP plastic, Ecopole, Run eco team…), elle invitera les Nantais à constituer des équipes pour ramasser des déchets sur un parcours donné. La récolte servira à la conception d’une œuvre d’art place Bretagne.

10/ L’opération « Ma rue propre » reconduite
Menée au printemps 2017, cette opération coup de poing vise à nettoyer de fond en comble une rue sur un temps court. Cette année, les rues ont été choisies en concertation avec la CCI, la Chambre des métiers et les commerçants : ce seront donc la rue Contrescarpe, la rue de Verdun, la rue du Bouffay, la rue de la Juiverie, la rue de la Baclerie et la rue Sainte-Croix.

11/ Mise en place d’un plan zéro mégot
Avant l’été, une cinquantaine de bars et cafés volontaires participeront à une expérimentation. Ils placeront des cendriers à l’extérieur de leurs établissement et proposeront 10 00 cendriers jetables. Les mégots récoltés seront recyclés.

PLanpropreteschema18734.jpg

Mis à jour le 31 mai 2018