En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Les accidents s’aggravent, soyons vigilants

A l’occasion des Rencontres nationales de la sécurité, Nantes Métropole lance une vaste campagne de sensibilisation des usagers de l’espace public. Chaque année, 14 personnes sont tuées et 190 gravement blessées sur les routes et dans les rues de la métropole.

Griller la priorité à la machine à café c’est moche, dans la rue c’est mortel. Depuis lundi, Nantes Métropole déploie sur les panneaux d’affichage des 24 communes métropole, à la radio et au cinéma, une série de messages décalés appelant les usagers de l’espace public et de la route à la prudence. L’objectif : inverser la tendance.

Après plusieurs années de diminution, le nombre d’accidents repart en effet à la hausse, selon les chiffres dévoilés ce lundi par la Commission métropolitaine de sécurité routière. Si le nombre de collisions reste nettement inférieur à celui de 1998 (1202), il augmente à nouveau, avec 382 accidents en 2016 contre 350 en 2014. Surtout, « la gravité des accidents augmente. 63 % du total des victimes sont des blessés graves, contre 54 % en 2013. On déplore chaque année dans la métropole 14 morts et 190 blessés graves », s’inquiète Claudine Chevallereau, vice-présidente de Nantes Métropole déléguée à la sécurité routière.

Piétons et cyclistes les plus touchés

La plupart des accidents (66%) surviennent à l’intérieur du périphérique, là où la circulation est la plus dense. Et, proportionnellement à leur nombre, les usagers les plus vulnérables sont les plus touchés : les conducteurs de deux-roues motorisés représentent 26 % des victimes. Suivis, par les piétons (25 %) et les cyclistes (13 %).

« Contrairement aux idées reçues, les aménagements de la voirie sont rarement à l’origine des accidents », souligne Claudine Chevallereau. « Le plus souvent, c’est le comportement des usagers qui est en cause ». Les facteurs de collision sont récurrents : l’alcool, la fatigue et la vitesse, mais aussi le non-respect des priorités ou encore le manque d’attention.

Dans ce contexte, la répression comme le plan d’actions mis en place par Nantes Métropole pour développer les zones apaisées, modifier les intersections accidentogènes ou encore sécuriser les abords des écoles, ne suffiront pas, eux seuls, à enrayer le phénomène.

« La sécurité sur la voirie et l’espace public est la responsabilité de tous », assure Pascal Bolo, le président de la Semitan qui observe la même tendance dans les bus et les tramways nantais (121 collisions en 2016, dont 7 graves). Les accidents avec les vélos ont triplé l’an dernier, celles impliquant les piétons ont bondi de 30 %, sans compter les collisions évitées au prix d’un freinage appuyé. En 2016, ces derniers ont provoqué 37 chutes dans les rames de tramway, dont deux graves. Autant de victimes indirectes.

Distribution de kits vélo et village de la sécurité

« Il n’y a pas de fatalité. On peut faire bouger les choses en étant tous, automobilistes, piétons ou cyclistes, respectueux du code de la route et attentifs les uns envers les autres », insiste Claudine Chevallereau. Pour accélérer la prise de conscience, la campagne de sensibilisation lancée du 9 au 14 octobre est adaptée aux problématiques locales. Sur un ton décalé plutôt que moralisateur, elle rappelle à tous la nécessité de respecter le code de la route, en particulier les règles de priorité, les feux régulant le passage des tramways ou encore les sas vélo.

La TAN lance en parallèle sa propre campagne d'affichage. Des opérations de sensibilisation sont également prévues cette semaine boulevard de Doulon, à la station Michelet-Sciences et à Commerce, et des kits d’éclairage sont distribués aux cyclistes à Pont-Rousseau et au Pont-Morand.

Samedi 14 octobre, Nantes Métropole et ses partenaires sont également présents sur le village de la sécurité Lien ouvert dans une nouvelle fenêtreinstallé place Royale, à Nantes.

Mis à jour le 10 octobre 2017