En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Budget, sports, solidarités : ce qu’il faut retenir du premier conseil municipal de l’année

Conseil Nantais de la Nature en Ville (CNNV)

Le premier conseil municipal de l’année se réunissait ce vendredi 3 février. Il marquait, avec le vote du budget 2017, une phase d’accélération du projet municipal et le lancement de nouveaux chantiers.

Egalité et solidarités. C'est sur ces deux engagements que s'est ouvert le premier conseil municipal de l'année 2017, vendredi 3 février. "A Nantes, nous faisons le choix du développement, mais nous sommes toujours attentifs à ce que cette dynamique profite au plus grand nombre", explique Johanna Rolland, maire de Nantes. Avec 11% des habitants sous le seuil de pauvreté, la cité des ducs fait partie des métropoles françaises les moins inégalitaires. Pour autant, "on ne peut pas se résoudre à ces écarts", insiste le maire rappelant l'engagement politique de son équipe en faveur de "l'égalité réelle et de la justice sociale".

Plusieurs décisions soumises au vote des élus illustrent l'action de la municipalité en la matière, comme le soutien réaffirmé aux associations luttant contre les discriminations et pour l'égalité femmes-hommes, ou encore la mise en place de médiateurs dans trois collèges pour prévenir la violence et le harcèlement, et donner à tous les mêmes chances de réussite scolaire. Autre traduction de cette volonté : le budget 2017. Nantes consacre plus de 90 millions d'euros aux politiques de solidarités et de vie sociale cette année. La solidarité reste avec l’éducation le 1er budget de la Ville.

Budget 2017 : 64 millions d'euros pour des équipements de proximité

<p><strong>Budget&nbsp;2017 : 64 millions d&#39;euros pour des &eacute;quipements de proximit&eacute;</strong></p>

« Malgré une contrainte financière sans précédent pesant sur les collectivités locales, la Ville de Nantes poursuit son ambition au service des Nantaises et des Nantais », souligne Pascal Bolo, adjoint aux finances. 2017 marque même « une accélération de l’action ». Le budget, fixé à 443 millions d'euros, prévoit 93 millions d’euros d’investissements, dont 64 millions d'euros pour des équipements de proximité : extension d'écoles et de restaurants scolaires, aide à la construction de la maison de retraite Renoir, livraison du plateau sportif du Petit-Port avec de nouvelles salles d'arts martiaux, lancement des travaux de "Libre Usine", lieu dédié à la production de spectacles vivants à Malakoff, ou encore nouvelles places en crèche... 11 millions d'euros sont également affectés à l'entretien durable des bâtiments municipaux.

Pour financer ce programme ambitieux, pas d'augmentation d'impôts ou d'aggravation de la dette. La Ville redouble d'efforts pour contenir ses dépenses et redéployer les moyens là où ils sont le plus utiles. L’objectif de cette gestion rigoureuse au quotidien : « garder un haut niveau de service public ». Le développement du territoire a un effet positif sur les recettes de la collectivité et compense en partie la baisse des aides de l'Etat. Malgré tout, la Ville puise dans son épargne. « Chaque année, l’exercice devient plus difficile, mais cette année encore nous trouvons des marges  pour concrétiser nos engagements », assure Pascal Bolo.

Tennis, foot, sports nautiques : un soutien accru au sport pour tous

 terrain synthétique 
foot club étoile du Cens

Une nouvelle halle de tennis à la Durantière, la réfection complète du terrain de foot synthétique du stade de la Durantière et un plan de développement actualisé pour les sports nautiques : Nantes continue d’investir pour le sport pour tous.

La nouvelle halle de tennis au complexe sportif de la Durantière, dans le quartier Dervallière-Zola, va sortir de terre d’ici septembre 2018. Ce chantier, d’un coût de 1,2 M€ comprendra la construction d’une halle abritant trois courts de tennis ainsi qu’un local de convivialité. Innovation : cette halle sera adaptée au handisport Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre. Une première à Nantes pour le tennis, qui, on l’oublie parfois, avec 12 clubs et près de 4 500 adhérents, est le deuxième sport à Nantes en terme de licenciés, après le football.
La livraison de cet équipement permettra également de libérer des créneaux dans les gymnases du quartier et de l’ouest de Nantes pour d’autres pratiques indoor.

En septembre prochain, le Métallo Sport Chantenaysien Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre bénéficiera d’un terrain synthétique refait à neuf. Aménagé en 2005 dans le stade de la Durantière, il a besoin d’une cure de jouvence. Outre le MSC et ses 550 licenciés, ce terrain est en accès libre. Son usage intensif appelle la rénovation de ce synthétique dont les travaux, d’un montant de 300 000€, s’inscrivent dans le plan de développement Cité-Foot. Le Métallo, qui fête ses 70 ans en juin prochain, va également bénéficier d’une subvention de 2 500€, « pour la rachat du matériel perdu lors de l’incendie de ses locaux de stockage dans la nuit du 1er au 2 janvier », rappelle Ali Rebouh, adjoint aux Sports.  

De nouveaux plans de développement pour les sports nautiques sont mis en œuvre pour la période 2017/2020, ce qui correspond à une olympiade. Ville, clubs, OMS Lien ouvert dans une nouvelle fenêtreet instances fédérales s’engagent à nouveau pour accompagner et encadrer voile, kayak et aviron. 10 000 pratiquants placent les sports nautiques au 3e rang à Nantes en nombre de licenciés. D’autre part, les clubs nantais brillent dans les compétitions nationales et internationales. Lors des JO de Rio, l’été dernier, Guillaume Raineau Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, en aviron (il est licencié au Cercle de l’aviron de Nantes), et Damien Seguin Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre (du SNO Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre), sont revenus médaillés. 

Nantes rejoint le réseau "Ville amie des aînés"

Des seniors sur un banc P60 dans le parc de la Gaudinière jardin jardins

Engagée depuis longtemps dans une politique volontariste pour le bien-être et la santé des personnes âgées, Nantes a choisi d'adhérer au réseau mondial "Ville amie des aînés". Objectif : mutualiser son expérience avec d'autres villes et s'enrichir des bonnes pratiques. Parmi les dernières initiatives locales menées dans ce domaine, citons la mise à contribution des seniors sur le quartier Schuman pour adapter les espaces publics à leurs besoins ou encore le diagnostic sur l'offre culturelle afin de mieux correspondre aux attentes des plus âgés.

Des médiateurs dans les collèges pour prévenir les conflits

<p><strong>Des m&eacute;diateurs dans les coll&egrave;ges pour pr&eacute;venir les conflits</strong></p>

Depuis la rentrée 2016, trois médiateurs sont installés dans les collèges nantais de la Durantière à Bellevue, Sophie-Germain à Malakoff et Stendhal à Nantes Nord. Leur mission : prévenir et gérer les comportements violents, les conflits, les incivilités, renforcer le lien avec la communauté éducative, les familles et le quartier. Ce dispositif, déjà expérimenté sur 40 collèges en France, donne des résultats : baisse du harcèlement, de la violence et de l’absentéisme, meilleur dialogue avec les familles… « La prévention est essentielle, beaucoup de choses se jouent pendant l’adolescence dans nos collèges », explique Omer Dermirel, conseiller municipal délégué à la prévention, à l’accès au droit et à l’aide aux victimes. Ces médiateurs sont des professionnels disponibles et à l’écoute, formés pour gérer les conflits et éviter l’escalade». Présents du matin au soir dans les établissements, ils font le lien avec les autres acteurs éducatifs du quartier, et complètent le dispositif des 23 médiateurs de quartier qui participe aussi, au quotidien, à apaiser les tensions.

Égalité : 325 000 euros pour les associations de terrain

5 quai Ernest Renaud

En 2017, 39 associations vont bénéficier du soutien de la Ville de Nantes au titre de l'égalité pour un montant total de 325 000 €. Parmi elles, l’Association des Paralysés de France (APF), l’association santé migrants de Loire Atlantique (Asamla), l'espace Simone de Beauvoir ou encore "Question de confiance" qui soutient les femmes victimes de violences. Handicap, lutte contre les discriminations, égalité femmes-hommes, l'action de ces associations est « au cœur du projet nantais pour une ville plus juste et solidaire », souligne Aïcha Bassal, adjointe à l'égalité et la lutte contre les discriminations.

Mis à jour le 3 février 2017