En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Nantes Sud : le domaine de la Persagotière entame sa mutation

Près de 400 logements vont sortir de terre quartier Saint-Jacques, sur l’ancien site de l’institut de la Persagotière. Le projet final et le calendrier des travaux ont été dévoilés aux habitants à l’occasion d’une réunion publique jeudi 27 septembre.

C’est un projet d’aménagement urbain qui aura mûri pendant plus de dix ans. Le temps nécessaire pour le « bonifier » selon Fanny Sallé, directrice de l’institut de la Persagotière et propriétaire du foncier. « Le projet initial était très fermé, nous avons finalement choisi une approche plus ouverte pour faire une connexion entre le quartier et le bord de Sèvre. »

D’ici 2022, 395 logements vont éclore sur le domaine de 4 hectares situé entre la rue Frère-Louis et la rivière nantaise. Un environnement verdoyant, un château et une chapelle inscrits au patrimoine nantais : le site offre un cadre de vie exceptionnel.

Ouvrir le site

Pour reconnecter le quartier à la Sèvre, les acteurs du projet ont privilégié des constructions de faible hauteur : des bâtiments d’un seul étage côté rue et 4 à 6 étages maximum sur le reste de la parcelle. « L’idée, c’est de laisser les bâtiments monter en hauteur en fonction de la topographie du site qui, elle, baisse », explique Jacques Boucheton, urbaniste-architecte. Le mur de la rue Frère-Louis va également être démoli pour permettre d’ouvrir l’espace et de redonner de la largeur à la rue. « Le mur ayant disparu, on pourra avoir des perméabilités visuelles très fortes avec des cœurs d’îlot qui s’ouvrent vraiment sur la rue. » Dans le cadre du Plan paysage et patrimoine (PPP) qui donne la parole aux habitants, les pierres de ce mur seront réutilisées et un nouvel accès à la Sèvre sera ouvert avec une grande promenade végétalisée.  

Le château de la Persagotière et la chapelle seront conservés, tout comme les plantations remarquables du site : chênes, magnolias, paulownias… Pour optimiser les espaces verts, les stationnements privatifs seront implantés en sous-sol.

Créer du lien social  

Une terrasse, construite devant le château, deviendra un lieu de vie du quartier.

Les acteurs du projet ont fait le choix de construire un balcon-terrasse devant le château. « Il permettra de découvrir la prairie basse et la Sèvre. Ce sera également un lieu de sociabilité, à la disposition de tous les habitants du quartier, où seront organisés des événements comme la Fête de la musique », détaille Yannis Le Quintrec, le paysagiste. Toujours dans un esprit d’ouverture et d’interaction avec le reste du quartier, des jardins potagers et des jardins familiaux devraient voir le jour pour développer une agriculture de proximité.

Quatre ans de travaux

Le chantier de déconstruction du site a démarré et doit se terminer fin janvier 2019. Les travaux de terrassement du premier immeuble débutent courant octobre et le premier lot devrait être livré fin 2020-début 2021. La livraison du deuxième lot est attendue pour 2022.

Mis à jour le 2 octobre 2018