En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Rénovation urbaine : la transformation de Nantes Nord est lancée

Mardi 27 novembre lors de la Rencontre de quartier, les élus métropolitains ont présenté devant une salle archi-comble les derniers avancements du projet global qui va redessiner les quartiers nord de Nantes à l’horizon 2030. Le programme de rénovation est soutenu à 100 % par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine.

« Le projet global de Nantes Nord est, de tous les projets de rénovation des quartiers prioritaires actuellement en cours dans l’Hexagone, celui qui a obtenu le plus important soutien financier de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru). Avec Myriam Naël, nous avons défendu bec et ongle devant la commission d’obtention des aides la nécessité d’inclure dans le projet la destruction du centre commercial de la Boissière. C’est parce que ce point a été porté par les habitants et les usagers du quartier qui ont participé à l’élaboration du plan guide que nous avons obtenu gain de cause », a indiqué Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, en conclusion de la rencontre de quartier organisée à la Mano, dans une salle trop petite pour accueillir plus de 200 personnes.

Soutien indéfectible de l’Anru

En octobre 2018, l’Anru a accordé son soutien financier au projet global, programme de rénovation urbaine reposant sur un « plan guide » construit à l’issue d’un travail de concertation, long de deux ans et demi, auquel ont pris part 2500 personnes, usagers et habitants des quartiers nord. D’un coût de 125,1 millions d’euros, il va profondément redessiner le visage du Bout-des-Pavés, du Chêne-des-Anglais et de la Boissière, avec notamment la rénovation de 1100 logements.

« Ce n’est pas seulement un projet urbain. C’est avant tout un projet humain qui va améliorer tout de suite la vie et le quotidien des habitants », a rappelé Myriam Naël, conseillère métropolitaine en charge de la politique de la ville.

Qualité de vie améliorée

Première grande étape du renouveau, une maison de santé, regroupant différents spécialistes de santé, ouvrira en 2022 à l’emplacement actuel des locaux de l’association Arbres, rue des Renards, en face du collège Stendhal. Les travaux débuteront fin 2019. Au Chêne des Anglais, un pôle d’équipements publics regroupant le pôle de proximité, la mairie annexe, l’équipe de quartier et des locaux de bureaux, verra également le jour rue Eugène-Thomas. Objectif ? Créer un poumon d’activités attractif pour l’ensemble des habitants du quartier.

L’emploi et le développement économique sont également au cœur du projet. En janvier 2019, ouvrira, boulevard Einstein, un centre d’affaires comprenant bureaux en location, espace de coworking, salle de réunion et une offre d’accompagnement pour les porteurs de projets d’entreprises proposée par « Osez entreprendre ».

En 2021, débuteront les travaux de restructuration de l’actuel centre commercial de la Boissière. Et à partir de 2023 seront lancées les opérations d’extension et de restructuration des groupes scolaires Camille Claudel-Georges Sand et de la Chauvinière.

Au registre des innovations, une serre sera installée sur le toit chauffant d’un immeuble de Nantes Métropole habitat rue Jacques Cartier. Elle permettra de préchauffer le circuit d’eau chaude de l’immeuble et fera également office de jardins et d’espaces de loisir.

Pour en savoir plus

Mis à jour le 28 novembre 2018