En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

Nantes Nord : un quartier profondément rénové à l’horizon 2030

Le Chêne des Anglais à Nantes Nord Tramway

Quel visage aura Nantes Nord en 2030 ? Les propositions d’aménagements ont été présentées, mardi 20 juin, lors d’une réunion publique rassemblant quelque 150 personnes.

Salle comble le 20 juin dernier avec Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes métropole, les élus de quartier, Pascal Bolo et Myriam Naël, et l’architecte urbaniste, Jean-Marc Bichat. Ils présentaient les projets d’aménagements qui doivent profondément renouveler, à l’horizon 2030, le paysage urbain de Nantes Nord. Le quartier compte aujourd'hui quelque 750 hectares et 25 000 habitants. « Il est au même titre que les autres, un quartier qui participe de la dynamique de la ville. Nous avons pour lui les mêmes ambitions que pour l’Île de Nantes » indique en substance Johanna Rolland.

Une année de concertation

« On ne construit désormais plus la ville sans les habitants. Sur Nantes Nord, nous avons eu besoin de vos regards » a ajouté le maire. Lancées au printemps 2016, les démarches de concertation, via notamment un conseil citoyen et des ateliers animés par l’agence Ville ouverte, ont d’ores et déjà donné la parole à plus de 2000 personnes : habitants, acteurs associatifs, économiques…

Les grandes lignes du projet

Quatre grands axes d’intervention sont proposés :

  • Le paysage sera mis en valeur, avec notamment les réaménagements des cours d’eau et de leur vallée, la création de pôles de maraîchage et de jardins familiaux.

  • Les déplacements seront facilités sur le quartier. Les grands boulevards, la route de la Chapelle, l’avenue du Bout des Landes, devront accorder une place privilégiée aux cyclistes et aux piétons. « Nous voulons également rééquilibrer les centres, ces lieux où les gens se croisent" précise l'architecte.

  • De nouveaux équipements publics devraient également être construits en faisant du Chêne des Anglais, le centre principal du quartier.
  • Enfin, l'offre de logements sera diversifiée  avec la construction d'immeubles le long des grandes voies urbaines redessinées, tout en préservant le tissu pavillonnaire.

Premiers travaux en 2019

Le projet d’une maison de santé, pour lutter contre la désertification médicale est déjà sur les rails. « Les travaux devraient commencer au début de l’année 2019 » indique Myriam Naël. Devraient également être lancés, avant 2020, les projets d’aménagement du jardin Winnipeg, du centre commercial de la Boissière, les travaux sur les tours 2 et 4 de la rue Champlain, sur les tours 1, 3 et 5 de la rue du Québec et sur la tour Mérimée.
Après 2024, les logements sociaux de la Boissière, de la Petite Sensive, les espaces publics et la voirie devraient, à leur tour, faire l’objet de profonds réaménagements. Sont également inclus dans ce grand projet de rénovation, les tours 6, 8 et 10 de la rue Champlain, les logements sociaux de la rue Jacques Cartier, les espaces publics du Bout des pavés et du Chêne des Anglais.

Le projet englobe aussi un volet « humain », avec des réflexions sur l’installation d’entreprises créatrices d’emplois, la place des personnes âgées, des activités sportives, la lutte contre l’insécurité…« Nous ne sommes qu’au tout début de l’aventure collective, » précise Johanna Rolland.

Mis à jour le 22 juin 2017