En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies permettant d'améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus et gérer ces paramètres

ACTUALITÉS

[Vidéo] Attraction : Johann Le Guillerm propage ses créations au Jardin des plantes

Pour le dernier acte de sa saison à Nantes, cet artiste inclassable issu des arts du cirque investit le Jardin des Plantes du 16 juin jusqu’à la fin du mois d’octobre. Ses fleurs, boucles, structure en bois ou alphabet invitent à l’observation.

Les visiteurs du Jardin des plantes commencent à avoir l’habitude de découvrir, au détour d’une allée, des œuvres plus ou moins imposantes, plus ou moins étranges, mais toujours surprenantes. Celles de Johann Le Guillerm investissent l’ensemble du jardin jusqu’à la fin du mois d’octobre. Entrelàs, Broglios, Racinante, Insucube, AALU et Droliques forment le dernier volet du cycle « Attraction Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre– une saison avec Johann Le Guillerm », qui a débuté en mai 2017.

Partez à leur découverte ! Ces six installations se dévoilent au détour d’un bassin, d’une pelouse, des serres ou de l’orangerie.

Les Entrelàs sont des boucles complexes plantées dans la terre et dressées tels des totems vers le ciel. Une trentaine sont répartis dans l’ensemble du jardin et invitent le visiteur à suivre leurs circonvolutions à l’infini.

Les Broglios, peints au sol dans les allées, donneraient presque envie de jouer à la marelle. Formées d’une seule boucle, le regard se perd dans ces grandes arabesques.

La Racinante est une « Architexture » monumentale qui infiltre les paysages de sa structure en bois. Elle enjambe dans une vague gracieuse le plan d’eau près de la grotte.

Les œuvres des Nantais

Les Droliques sont l’œuvre partagée de Johann Le Guillerm et 2500 Nantais qui ont confectionné ces fleurs aquatiques durant le printemps. Elles colonisent les plans d’eau du jardin et surgissent, s’éclipsent ou tremblent par l’action des visiteurs.

L’Insucube, quant à elle, s’est réfugiée dans l’orangerie. Trois figures sont suspendues au plafond, qui changent de forme si l’on tourne autour jusqu’à un point de vue particulier où elles sont identiques. Une interrogation sur la partialité du point de vue unique et comment s’en affranchir.

L’AALU, enfin, est un alphabet à lettre unique. Un simple segment d’hélice, qui lui aussi, change en fonction de l’angle de vue et peut ainsi donner une myriade de caractères.

Johann Le Guillerm invite ainsi les visiteurs, de façon poétique, à observer les mouvements, les équilibres en changeant de point de vue. Ce chapitre au jardin, intégré au parcours du Voyage à Nantes 2018 Lien ouvert dans une nouvelle fenêtre, clôt une saison artistique riche où l’artiste s’est exposé au Musée Dobrée, au Château des Ducs de Bretagne, au Parcs des Chantiers et au Théâtre Onyx.

 

Pratique :

Du 16 juin au 31 octobre 2018
Jardin des plantes de Nantes
Entrée libre, de 8h à 20h (sauf L’Insucube et la projection du film Attraction visibles dans l’Orangerie jusqu’au 31 août de 10h à 18h).

Attraction est une co-réalisation entre le Théâtre de La Fleuriaye Carquefou, Le Grand T théâtre de Loire-Atlantique, ONYX scène conventionnée de Saint-Herblain, le Piano’cktail, théâtre de Bouguenais, la Soufflerie scène conventionnée de Rezé, et le Voyage à Nantes.

Mis à jour le 2 juillet 2018